Blog auto > Actualités > Renault > 15 ans de Renault do Brasil

15 ans de Renault do Brasil

15 ans de Renault do Brasil
22/04/2014

Le Brésil est devenu le deuxième marché de Renault derrière la France. Une bonne note dans le développement de la marque à l’international. D’ailleurs la firme au losange vient d’annoncer un plan de 240 millions d’euros pour y renforcer sa position. Cependant, Renault au Brésil, c’est pas tout à fait Renault qu’on connait en France.

Il n’y a pas que la Chine dans la vie d’un constructeur automobile ! La preuve avec le Brésil, où Renault est présent depuis 15 ans afin d’accompagner la montée en puissance du pays. Car si 15% de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté et que certains indicateurs économiques tendent à montrer que la crise n’est pas encore du passé. On se contenterait volontiers en France d'une prévision de croissance 1,7% pour 2014 après une année 2013 à 2,3%*. Une moyenne d’environ 5% par an depuis 10 ans. Le Brésil dispute à la Russie le septième rang mondial par le PIB.

Des Dacia avec des badges Renault

C’est en décembre 1998 que Renault s’est installé au Brésil. Dans le complexe Ayrton Senna de Sao José dos Pinhas, dans le sud du pays, Renault a commencé à y produire des Scénic, puis des Clio. En 1999 le site est agrandi pour implanter une usine de moteurs. En 2011, le site de Curitiba voit le jour pour permettre l’assemblage d’utilitaires légers. Aujourd’hui, Renault do Brasil produit une Clio (de seconde génération), une Fluence ainsi que des Duster, Sandero (et Stepway) et Logan. Mais au Brésil, ce ne sont pas des Dacia, mais des Renault ! En 15 ans, la firme au losange a produit 1,8 millions de voitures au Brésil et près de 3 millions de moteurs. Suffisant pour octroyer à Renault 6,5% du marché brésilien et le cinquième rang derrière Fiat, Volkswagen, GM et Ford.

Et tout cela en vendant une Clio de seconde génération agrémentée de la face avant de la Clio 4. Une nouveauté du début d’année 2013 et vendue à partir de 26 290 reais, soit 8 500 euros ! Mais aussi la Fluence et même le Kangoo de première génération ! À l’instar d’autres pays en développement, le Brésil dispose d’un parc automobile mélangeant américaines et européennes, mais  aussi modèle exotiques comme la Fiat Palio ou la Volkswagen Gol (pas Golf, Gol !)

240 millions d’euros d’investissements

La semaine dernière, Renault a annoncé un plan d’investissements de 240 millions d’euros. 162 pour Curitiba et 78 pour la création d’un nouveau site logistique (pièces et composants) pour toute l’Amérique (jusqu’au Mexique) et même la France. Les objectifs de Renault sont limpides : Grimper à 8% de part de marché et disposer de 372 concessions d’ici 2016. Pour cela, Renault commercialisera bientôt de nouveaux produits. Reste à savoir lesquels. 

*Selon Le Monde


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires