Blog auto > Actualités > 15 remarques sur les Américains et l’automobile

15 remarques sur les Américains et l’automobile

15 remarques sur les Américains et l’automobile
09/01/2018

Pour les fêtes de fin d’année, j’ai passé près de 2 semaines aux USA, entre Maine, New Hampshire et Massachusetts. Plutôt de rédiger un essai sur le break Saturne avec lequel j’ai un peu roulé, j’ai préféré partager avec vous mes impressions sur les habitudes de conduite dans le nord-est des Etats-Unis, qui plus est lorsque les températures sont négatives. Même en Fahrenheit !

1 - Certes en France, il ne sert pas à grand-chose de faire chauffer sa voiture le matin. Dans le Maine, où j’ai passé le plus clair de mon temps, les températures matinales oscillaient entre -17° et -23° (et je ne parle même pas du ressenti !). Du coup, oui, on fait chauffer sa voiture le matin afin de ne pas conduire durant 20 minutes dans un congélateur ! Et on prévoit 10 minutes pour déneiger.

2 - Les Américains ont plus ou moins la réputation d’être respectueux du code de la route. Cela ne m’a pas paru aussi évident que cela, notamment à propos du clignotant. Celui-ci est d’ailleurs pas toujours de couleur orange, mais rouge.

3 - Sur la route, les camions semblent être les rois du monde ! Ils n’hésitent pas à rouler au milieu des voies de l’Interstate, à dépasser par la droite et ne font pas spécialement attention à vous en se rabattant. En ville, alors que je traverse sur un passage protégé et en faisant un signe de la main au chauffeur, un camion n’a pas ralenti d’un mph m’obligeant à presser le pas, sans quoi…

4 - L’Amérique, c’est le pays des trucks, comprenez les pick-up ! Comme chaque année depuis 41 ans, c’est le Ford F-150 qui fut le véhicule le plus vendu aux USA en 2017 (896 764 exemplaires !) devant le Chevrolet Silverado et le Ram. Ford reste la marque préférée des yankees pour la huitième année consécutive. Lorsqu’un Américain roule dans une voiture étrangère, il roule en asiatique. Toyota y est fortement implanté (plus de 2 millions de voitures vendues rien qu’en 2017) tout comme Honda et Nissan (1,4 million de voitures vendues en 2017) tandis que Subaru s’intercale entre Hyundai et Kia (autour des 600 – 650 000 ventes en 2017).

5 - L’essence demeure très bon marché aux Etats-Unis vue d’Europe. En moyenne et selon les distributeurs et la qualité du produit, le prix oscille autour des 2,40$, soit 0,52 euro. Comment cela s’explique ? Une plus grande indépendance énergétique, le pétrole de schiste mais aussi la fiscalité. En effet, les taxes (bien que variables d’un état à un autre comme le prix global) représentent un peu moins d’un tiers du prix du carburant. En France, c’est environ 70% pour un litre d’essence.

6 - C’est certainement ce qui m’a le plus étonné ! Sur une Interstate du Maine et du New Hampshire (l’équivalent des autoroutes) se trouvent des ruptures de la glissière centrale permettant aux engins techniques comme aux voitures de la state police de faire demi-tour. Cela parait incroyable que sur la file de gauche, un véhicule de police ou un camion de déneigement puisque s’engager sur le terre-plein central et faire demi-tour directement sur la file de gauche d’en face ! Et imaginez bien qu’un camion faisant demi-tour demande un peu plus d’une voie pour manœuvrer !

7 - Quand les Américains salent les routes, ils ne font pas semblant ! La route se retrouve maculé d’une épaisse couche grise et certainement très corrosive pour les voitures. Problème, comment lave-t-on sa voiture lorsque l’hiver à -20° si longtemps ?!

8 - Lorsqu’il neige, il n’y a pas que les services municipaux qui déneigent les routes. En effet, des particuliers transforment leur pick-up en déneigeuse « snow plow ». Mieux, ils sont rémunérés pour cela.

9 - Je n’ai pas vu un seul rond-point !

10 - Ni de deux roues d’ailleurs, mais cela s’explique aussi par les conditions météo !

11 - Il existe une assurance pour le cas où sa voiture se ferait engloutir dans un lac ou un étang gelé (la preuve). Cela est prévu pour ceux qui font de la pêche sous glace pas vraiment pour les idiots du village…

12 - Là-aussi, c’est plus facile de poser un trépied par un bel après-midi d’été que par -20° mais j’ai également peu vu de radar fixes si ce n’est des dispositifs de type radar-tronçon.

13 - Sur un carrefour, les feux tricolores sont placés face à vous, de l’autre côté de l’intersection. Cela offre davantage de visibilité parait-il. C’est aussi très perturbant lorsque l’on est en première position et que l’on tourne. Me retrouvant face à un feu rouge, j’ai eu l’impression de griller un feu tricolore qui en fait ne me concernait pas.

14 - A moins d’aller dans l’hyper centre-ville d’une grande ville comme Boston il y a toujours une solution pour stationner sa voiture et de manière pas toujours payante. A Portland comme à Freeport (Me) le moindre pub, restaurant, magasin a son parking (gratuit). C’est une autre culture, pas adaptable à nos vieilles villes européennes mais ça fait plaisir !

15 - Dans le Maine, à la première condamnation pour conduite en état d’ivresse on se retrouve avec un éthylotest anti-démarrage installé et géré par une société privée. Le hic, c’est que par grand froid le système se dérègle facilement et annonce des taux d’alcoolémie stratosphériques dès le matin et variable toutes les 5 minutes ! Dès lors, le contrevenant a la journée pour faire recalibrer son installation (dans le Massachusetts). Au-delà de la journée perdue, la manipulation coûte 50$ (environ 40 euros).


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires