Blog auto > Actualités > Fiat > Castagna Milano rhabille la Fiat 500 depuis 2008

Castagna Milano rhabille la Fiat 500 depuis 2008

Castagna Milano rhabille la Fiat 500 depuis 2008
21/04/2015

Carrossier italien qui gagne à être connu, Castagna Milano s’évertue depuis 2008 à donner (encore plus) de style à la Fiat 500.

Oui, le temps des carrossiers italiens est fini, remisé dans les livres de l’Histoire automobile, dans les tribunaux de commerce ou au mieux dans une rumeur de rachat par une entreprise d’un pays émergeant. Y compris pour les noms les plus prestigieux : Ghia, Bertone ou Pininfarina. Certains ateliers survivent comme ils peuvent, notamment la Carrozzeria Castagna Milano. Née en 1849, le bureau de style rejoignit l’aventure automobile en 1915 et travailla essentiellement au cours de la première moitié du XXe siècle avec Isotta Fraschini, Lancia, Alfa Romeo, Daimler Benz et Hispano-Suiza. Néanmoins la fermeture d’Isotta Fraschini poussa le carrossier à mettre la clé sous la porte en 1954.

Ressuscité en 2002, Castagna Milano s’est positionné autour des concepts cars de salons aux mécaniques Ferrari, Maserati ou Alfa Romeo. C’est en 2007 que le bureau de design créé un rendez-vous avec l’actualité automobile et une certaine forme de succès. Selon une volonté de créer des véhicules hors-série (et non plus des concepts cars), Castagna Milano présenta en 2008 la Tender Two, puis la Capri Blue en 2011. Deux visions estivales de la Fiat 500. La première rappela la 500 Jolly des 60’s. Réduite à 2 places et muée par la fée électricité, cette Tender Two faisait la part belle aux rayures, au teck et ne s’encombrait pas de portes.

Quant à la Capri Blue, c’est à partir d’une 500C qu’elle fut réalisée. Un bleu océan pour robe ainsi qu'un habitacle en bois et cuir. Chic et raffiné, résolument féminin. 

Le style dilue la Fiat 500 dans l’esprit de la Méhari et de la Moke à travers le luxe et la modernité. Mieux, Castagna Milano parvient à se faire connaître, y compris en Amérique. 60 ans après sa dernière livraison aux USA, le carrossier vend un premier modèle sur mesure en 2013 et le facture près de 80 000€ ! Il faut dire qu’un modèle demande près de 2 000 heures de travail.

2015 : La 500 C Ischia

Cette année encore, Castagna Milano repense la Fiat 500 C. Si la mécanique 0,9l TwinAir Turbo n’évolue guère, la carrossier a travaillé la citadine italienne de manière à la transformer en véhicule de plage 4 places aux suspensions abaissées, dépourvus de portes et de toit. L’habitacle est habillé de cuir ancien ainsi que de panneaux en bois. Une fois encore, le chic est au rendez-vous ! Bien-sûr, cette voiture est loin d’être bon marché. C’est la philosophie même du métier de carrossier ! On veut cependant croire qu’il demeure en Europe, comme ailleurs, des gens qui ont les moyens de faire vivre la création automobile au sens véritable du terme. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires