Blog auto > Actualités > Dacia > Dacia devient à la mode

Dacia devient à la mode

Dacia devient à la mode
28/01/2014

En France, l’un des nombreux facteurs de la crise économique se caractérise par des ventes automobiles en baisse… mais pas pour toutes les marques ! En effet, du marasme ambiant surgit le fantastique +21% des ventes de Dacia sur les onze premiers mois de 2013 ! Plus loin qu’une raison économique, ne faut-il pas voir dans le succès de Dacia un changement de comportements ?

Certes, de janvier à novembre 2013, Dacia a vendu presque quatre fois moins de voitures que sa maison mère Renault, mais là où la firme au losange stagne (+2,4%), Dacia affiche une progression de +21,1% de ses ventes, soit un peu plus de 260 000 unités vendues en 11 mois. Constructeur low-cost, Dacia a peiné à établir en France l’image d’une marque en laquelle l’on peut faire confiance. De sous-produit Renault à la sauce roumaine du début des années 2000, Dacia est devenu un constructeur légitime et surtout en pleine progression.

L’ascension qualitative de Dacia

Aujourd’hui, la gamme Dacia est plus large que jamais avec les berlines Logan et Sandero, le SUV Duster, le monospace Lodgy ou encore le ludospace Dokker. La recette demeure la même en reprenant les schémas du groupe Renault depuis 10 ans tout en montant en gamme. Par exemple, lors du Mondial de l’Automobile 2012, Dacia présenta la nouvelle Sandero. Toujours aussi accessible (à partir de 7 900 euros), cette seconde génération modernise sa dotation de série et propose de manière inédite (en option) le régulateur/limitateur de vitesse, l’aide au stationnement arrière et même un système de navigation tactile venu de chez Renault : Media-Nav. S’ajoutent les excellentes motorisations essence (TCe) et diesel (dCi) venues, elles-aussi, de Renault.

La crise mais pas que

Le contexte de crise économique et la montée en puissance des équipements de Dacia peuvent-ils suffire à justifier les excellentes ventes de la marque roumaine en 2013 ? Et si Dacia était le symbole d’un changement de mentalité ? Une vision qui fait de l’automobile un moyen utile de se déplacer, de faire ses courses, de partir en vacances tout en soignant son porte-feuille et au détriment de l’aspect statutaire d’une automobile plus onéreuse. Monte moi ta voiture, je te dirais qui tu es ? Une idée poussiéreuse au coeur de nouveaux impératifs économiques.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires