Blog auto > Actualités > Nissan > Danny Glover en défenseur des salariés de Nissan Canton

Danny Glover en défenseur des salariés de Nissan Canton

Danny Glover en défenseur des salariés de Nissan Canton
14/10/2016

Trop vieux pour ces conneries ? Pas vraiment ! Activiste reconnu pour les droits civiques aux États-Unis, Danny Glover a fait le déplacement jusqu’aux abords de notre Assemblée Nationale pour défendre les travailleurs de Nissan Canton aux États-Unis. Ces derniers luttent pour avoir le droit de se syndiquer.

Semble-t-il qu’en France, il n’y a pas assez de manifestations ! Du coup, des salariés de l’usine Nissan de Canton, au Mississippi, sont venus au pied de l’Assemblée Nationale défendre leur droit à se syndiquer mercredi dernier. Convenons-en, cette action serait passée totalement inaperçue s'il n’y avait pas eu Danny Glover à leurs côtés. L’acteur américain de 70 ans a prêté main forte aux salariés dans la dénonciation de pratiques antisyndicales de Nissan. « Canton est une très grande usine. Elle fait des pièces détachées pour toute l’Amérique du Nord. Les ouvriers essayent depuis des années d’organiser un vote pour créer un syndicat, mais on les menace de fermer l’usine » a-t-il déclaré aux quelques médias présents.

Pression sur Renault et l’État

Est-ce par conviction profonde ou par opportunisme ? Les salariés de Nissan Canton ont reçu le soutien de certains de nos syndicats, CGT, FO et CFDT en tête, ainsi que de quelques parlementaires à commencer par Bruno Le Roux. Le patron des députés socialistes ira-t-il jusqu’à en toucher deux mots à l’exécutif ? Comprenez que pour les salariés de Canton, l’État français actionnaire à hauteur de 20% dans le capital de Renault a les moyens de mettre la pression sur Carlos Ghosn, également patron de Nissan. Voici un point de vue très optimiste !

Pourquoi au juste ?

Le droit syndical américain est fondamentalement imbriqué dans les contraintes d’un pays libéral et fédéral comme les États-Unis. Comprenez que chaque État (et même chaque ville) fait un peu comme il veut. Pour le meilleur (Californie) comme le pire (états du sud). Dans l’usine Nissan de Canton au Mississippi, le principal syndicat des travailleurs du secteur automobile (UAW) cherche à organiser des élections professionnelles. Pour cela, il faudrait que le syndicat obtienne avant tout 30% des signatures du personnel. Il faudrait ensuite obtenir 50% des suffrages pour exister. Pour l’heure, les travailleurs ne sont représentés par aucune instance. Le fruit d’une politique antisyndicale particulièrement dure dans cette usine Nissan. Employé là-bas, Morris Mock a indiqué au journal L’Humanité subir « de nombreuses menaces de licenciement et des tentatives d’intimidation de la part des chefs. La direction impose aux travailleurs de regarder des vidéos antisyndicales où il est expliqué que s’ils votent pour l’UAW, l’usine fermera ». Il est fait mention par les manifestants d’importantes failles de sécurité. Beaucoup de questions restent en suspens après le décès de Derrick Whiting, resté une heure au sol au coeur de l’usine avant de recevoir les premiers soins.

Promis juré, les manifestants entendent revenir. Danny Glover a même assuré faire venir à Paris Bernie Sanders (le candidat de la primaire démocrate qui a fait trembler Hillary Clinton) afin de mettre un peu plus de pression encore sur Carlos Ghosn.

Si la situation de Nissan Canton parait particulièrement anachronique, les droits des travailleurs du secteur automobile américain sont un peu mieux considéré que par le passé. Citons deux exemplaires, la négociation fructueuse entre les membres de l’UAW et Ford pour dire définitivement adieu à la crise fin 2015 et la naissance du premier syndicat à Volkswagen Chattanooga (Tennesse) en septembre 2014.

Avec BFM Business et L’Humanité


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires