Blog auto > Actualités > Citroën > E-Méhari : Halte à la sinistrose !

E-Méhari : Halte à la sinistrose !

E-Méhari : Halte à la sinistrose !
08/12/2015

Comme promis depuis une semaine, Citroën a dévoilé hier soir la E-Méhari, une ré-interprétation de la Méhari des 70’s muée par la fée électricité, COP21 oblige. Si de prime abord, le scepticisme est de rigueur, le second effet Kiss Cool est ressenti comme une bouffée d’oxygène.

Oui Citroën veut faire des véhicules qui inspirent fun, différenciation et optimisme. C’est ainsi que la firme aux chevrons survivra selon l’idée de Carlos Tavares et Linda Jackson. Toute l’année, nous soulignons le côté consensuel de nombreuses berlines. Ce n’est pour pas dénigrer le premier modèle « différent » venu ! Si les lignes semblent être un mix entre l’ancienne Méhari (1968-1987), le Concept Cactus M et même la Bluesummer de Bolloré produite par PSA début la fin de l’été, la motorisation électrique est une véritable surprise bien qu’anticipée par le contexte de la COP21, la conférence climat censée sauver le monde (ou pas).

Voiture de plage ?

Venons en à ce qui fait le sel de ce véhicule de plage. Citroën souligne avant tout la carrosserie thermoformée de sa E-Méhari électrique, donc à l’économie du moindre kilo et facile à laver. Pas bête lorsqu’on prend la succession d’une voiture de plage. Au-delà de la technique, la joie, le fun et l’insouciance des jours heureux… se présentent avec un châssis surélevé pour faire du « tout-chemin » cheveux au vent, qui sait peut-être même pour escalader la dune du Pilat. Regard expressif emprunté au Cactus, design épuré tout comme l’habitacle. Découvrable, la E-Méhari opère sa révolution par un système d’occlusion latérale escamotable en complément de larges baies transparentes. Petit plus, on peut on découvrir le véhicule sur la partie avant ou arrière ou sur un côté. De la liberté, certes, mais à quoi ça sert si ce n’est éventuellement permettre d’enfourner une planche de surf de travers ?

Voiture de plage ET électrique.

Facile à vivre, l’E-Méhari accentue l’idée de liberté par sa motorisation électrique générée par ses batteries LMP qui se caractérisent par leur forte densité. Solides et sèches, elles sont insensibles aux variations de températures tout en fournissant une autonomie de 200 km en cycle urbain pour une vitesse maximale de 110 km/h, du moins selon Citroën.

La recharge s’effectue en 8 heures sur une borne de recharge normale ou domestique, en 13 heures sur une prise domestique. C’est davantage de ce qu’il se pratique aujourd’hui.

Le calendrier

La Citröen E-Méhari sera produite à Rennes (comme la Bluesummer) et sera commercialisée au printemps 2016 en quatre couleurs. Son prix demeure inconnu, néanmoins elle sera visible dès demain (9 décembre) et jusqu’à jeudi (le 11 décembre) au siège de PSA avenue de la Grande Armée à Paris (plus pour longtemps) dans le cadre de l’Eco Driving Center mis en place pour la COP 21.

10 voitures pour aller à la plage


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires