Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 106)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 106)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 106)
23/04/2016

Une nouvelle semaine riche en actualité s'achève ! Comme chaque week-end, nous sélectionnons trois rumeurs apparues dans la presse sur le net et tâchons d'y voir plus clair avec notre indice de crédibilité. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable. 

PSA absent du Mondial 2018 ?

Après Ford, Volvo et Mazda, c’est serait au tour de PSA d’annoncer faire l’impasse sur le Mondial de l’Automobile de Paris, tout du moins lors de l’édition 2018. C’est ce qu’a rapporté la presse allemande cette semaine.

Indice de crédibilité : 1

Certes, les constructeurs reconsidèrent l’intérêt des salons automobiles au profit d’évènements clients plus ciblés, plus qualitatifs, plus technologiques. Si l’absence annoncée de Ford, Volvo et Mazda du rendez-vous parisien inquiète sans plus, ne pas y voir PSA serait un véritable coup de tonnerre dans le Landerneau de l’automobile française. D’ailleurs le groupe a vivement démenti la rumeur venue d’Allemagne. Que PSA fasse l’impasse sur certains salons, oui, mais certainement pas à domicile !

Adieu la Coccinelle ?

Les temps sont durs pour Volkswagen, si bien que le constructeur allemand pourrait faire des économies en supprimant la Beetle du catalogue.

Indice de crédibilité : 2-3

Le fait est que la Beetle ne se vend pas si bien que cela, partout dans le monde. Chez nous, on en voit, sans plus. Surtout en comparaison avec les modèles de la fin des années 90. Du coup, la coccinelle pourrait faire les frais d’un tour de vis budgétaire dans le contexte Diesel Gate. Mais l’on sait que la descendante de la voiture la plus vendue dans le monde renaîtra de ses cendres dans 10 ou 20 ans. Elle l’a déjà fait une fois !

Une Ferrari World aux USA ?

Un Ferrari World en Amérique du Nord serait-il sur le point d’être signé ? C’est en tout cas ce que croit savoir AutoPlus qui ne manque pas de rappeler que 3 autres parcs existent dans le monde : À Abu Dabi, en Espagne et en Chine (ces deux derniers sont encore en travaux).

Indice de crédibilité : 3

Hélas, hélas… il est bien loin le temps où Ferrari vendait des voitures dans l’unique but de financer le sport automobile. Aujourd’hui la firme italienne doit diversifier ses activités et générer toujours plus de revenus afin de satisfaire ses actionnaires. Et puis, s’il y a un Ferrari World à Barcelone, pourquoi n’y en aurait-il pas un aux États-Unis, marché le plus important pour la firme italienne ?

Les rumeurs de la semaine dernière


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires