Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 116)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 116)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 116)
02/07/2016

Cette semaine encore, de nombreuses rumeurs ont ponctué l'actualité automobile. Comme chaque week-end, nous en sélectionnons trois et tâchons d'y voir plus clair grâce à notre indice de crédibilité. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable. 

BMW intéressé par la catégorie GTE ?

Le constructeur bavarois songerait à s’engager dans la catégorie GTE du championnat du monde d’endurance (WEC), le récent succès de Ford au Mans face à Ferrari encouragerait la décision. D’autant que selon Auto Hebdo, la catégorie GTE ne serait qu’un palier à franchir avant de se mesurer à Porsche, Audi et Toyota en LMP1.

Indice de crédibilité : 2-3

À bien y réfléchir, les engagements sportifs de BMW ne sont pas nombreux : Le DTM domestique et l’IMSA, aux États-Unis, sous la forme d’une M6 GTLM. Un constat à mettre en face du bilan comptable de BMW, où tous les voyants sont au vert. Si bien que l’on peut imaginer une nouvelle génération de Z4 en version GTE à moyen terme. Monter en LMP1 parait plus aléatoire et plus onéreux (Nissan s’y est récemment cassé les dents). Mais le jeu en vaut la chandelle et la promesse d’un championnat WEC tout simplement incontournable.

Jose-Maria Lopez vers le WEC ?

En route pour un troisième titre consécutif en WTCC, l’Argentin Jose-Maria Lopez pourrait découvrir une nouvelle compétition en 2017. Peut-être même deux ! D’après un journaliste argentin (Ben Constanduros (relayé par le Blog Auto), Jose-Maria Lopez pourrait rejoindre Toyota en WEC ainsi que l’écurie DS en Formula E.

Indice de crédibilité : 3

D’autres rumeurs ont indiqué que Jose-Maria Lopez aurait récemment testé une LMP1 Toyota (la TS050 de cette année ?). Nettement au-dessus du lot en WTCC, l’Argentin a tout intérêt à profiter de sa notoriété pour franchir un cap. La cohabitation WEC-Formule E ne semble pas incompatible, Lucas Di Grassi alterne bien en Formule E avec ABT Schaeffler Audi Sport et WEC avec Audi Sport Team Joest.

Les constructeurs en difficultés sur les Champs-Élysées ?

Mercedes, Toyota, Citroën, Renault, FCA… tous ces constructeurs ont en commun d’avoir un show-room sur la prestigieuse avenue des Champs-Élysées. Sauf que la conjugaison de plusieurs facteurs pourraient aboutir au déménagement de plusieurs enseignes de la plus belle avenue du monde selon JournalAuto.com qui s’appuie sur des données du Figaro.

Indice de crédibilité : 2

Selon l’article du Figaro, toutes les vitrines des constructeurs (flagship) sur les Champs-Élysées ne sont pas logées à la même enseigne. À priori, l’Atelier Renault n’est pas concerné, le Motor Village du Rond-Point non plus. Pour autant, Volkswagen n’est pas parvenu à récupérer l’ancien Virgin (au profit des Galeries Lafayette) tandis que le show-room Mercedes pourrait devenir d’ici 2018 une boutique Victoria Secrets ou M&M’s. Enfin Peugeot Avenue serait dans le viseur de QSI qui estime que la boutique du PSG est trop petite et située trop bas sur l’avenue (ce qui n’est pas faux). Toute cette agitation a tendance à faire grimper les prix du mètre carré sur les Champs-Élysées et l’on ne doute pas une seconde que la Mairie de Paris verrait d’un bon oeil une avenue des Champs-Élysées moins « bagnole » et plus glamour.

Les rumeurs de la semaine dernière.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires