Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 143)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 143)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 143)
27/05/2017

Après 3 mois d’absence, les rumeurs de la semaine sont de retour ! Comme toujours, nous sélectionnons trois rumeurs apparues durant la semaine et tachons d’y voir plus clair avec notre indice de crédibilité. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable.

Rupture de carburant en vue ?

À l’appel de la CGT, les salariés du transport routier de matières dangereuses été appelés à cesser le travail vendredi. Une grève (reconductible) qui concerne notamment les routiers chargés d’approvisionner les stations service en carburant. Selon l’AFP, 70% des conducteurs étaient en grève vendredi.

Indice de crédibilité : 1

Va-t-on assister à une pénurie de carburant comme on l’avait frôlé il y a un an avec les manifestations contre la loi Travail ? Non dans l’immédiat. Les stations seront approvisionnées normalement jusqu’à mercredi après quoi il faudra peut-être compter sur les 3 jours de réserve de carburant en cuves. D’ici la fin de la semaine prochaine, la situation pourrait se détendre si les négociations portant sur une prise en compte des spécificités du métier du transport de matières dangereuses aboutissent.

Le véhicule autonome destructeur d'emploi ?

La robotisation détruira-t-elle des emplois à terme ? Des penseurs et hommes politiques ancrés à gauche l’assurent. De même que Goldman Sachs ! La banque d’investissement a publié cette semaine une étude relayée par CNBC qui estime, à terme, que le transport autonome pourrait causer la perte de 300 000 emplois par an rien qu’aux États-Unis.

Indice de crédibilité : 3

Que des machines remplacent le travail (ennuyeux et/ou dangereux et à faible valeur ajoutée) des hommes, c’est le principe des économies des pays riches depuis plus de 50 ans. En ce sens, oui les chauffeurs de poids-lourd, de bus et même les taxis peuvent avoir du soucis à se faire à terme. L’automatisation de nombreuses tâches jusqu’à là humaines devrait s’étendre à bien d’autres métiers (jusqu’à l’écriture d’articles…). Restent que les machines ont besoin d’être créés, assemblées, entretenues… Cela créera des emplois. Suffisamment pour compenser ? Probablement pas. On peut aussi supposer qu’il y a une marge entre les projections de type science-fiction et ce qu’il adviendra. Reste que nous ne savons pas de quoi demain fait. Nous nous sommes pas à l’abris d’une autre révolution industrielle ou d’une révolution de pensée sur le rapport du genre humain au travail tel que nous le concevons aujourd’hui. Vaste débat… 

Un coupé Skoda électrique ?

Après les Kodiaq et Karoq, Skoda pourrait se pencher un véhicule autrement plus amusant. Un coupé sportif à l’horizon 2025 envisagé par Christian Strube, le directeur du développement technique de Skoda et relayé par Auto Express. Seulement voilà, cela passera par une motorisation électrique.

Indice de crédibilité : 2-3

À priori, le marché de la voiture plaisir électrique devrait être assez fort dans une dizaine d’années. Si bien qu’un coupé électrique Skoda fait sens. Seulement voilà, le constructeur tchèque ne fait pas ce qu’il veut au sein du groupe VW et devra bénéficier d’un transfert de technologie. Pour résumer, il y a aura un coupé sportif Skoda quand Volkswagen aura fait le sien.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires