Blog auto > Actualités > Elle court, elle court la rumeur (Semaine 97)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 97)

Elle court, elle court la rumeur (Semaine 97)
20/02/2016

À l’approche du salon de Genève, les rumeurs sont nombreuses. Comme chaque semaine, nous en sélectionnons trois et les filtrons dans notre indice de crédibilité. De 1 à 3 pour le plus vraisemblable.

Le Seat Ateca épaulé par une version Cupra ?

À peine dévoilé, le premier SUV de Seat a droit à une première rumeur, celle d’une version plus sportive Cupra.

Indice de crédibilité : 3

La logique voudrait que l’Ateca voit sa gamme complétée par une version sportive. Une version Cupra qui pose néanmoins une question. Aura-t-elle vocation à signer un chrono sur le Nürburgring ou disposera-t-elle d’aptitudes offroad exceptionnelles ?

En 2019 le remplaçant du Defender ?

Passé à la postérité, le Land Rover Defender avait un successeur tout désigné avec le concept DC100. Cependant, il semble que la production de ce remplaçant soit reportée à 2019 (comme l'a souligné Caradisiac) et que le rendu serait finalement assez éloigné de tout ce qu’il a été envisagé depuis 5 ans.

Indice de crédibilité : 3

En décembre 2012 déjà, Turbo titrait sur le passage à la production imminent du modèle de série découlant du concept DC100 présenté à Francfort en septembre 2011. Depuis on attend toujours, notamment parce que le Defender a lutté jusqu’à fin janvier avant de quitter les chaines de montage de Solihull. On peut ainsi y voir que les études menées sur le concept DC100 n’ont pas obtenu toutes les satisfactions souhaitées d’autant que, le temps passant, de nouvelles technologies sont apparues et passées à la production. Citons la nouvelle plateforme modulaire aluminium ou la nouvelle génération de moteurs Ingenium. On peut ainsi y voir la nécessité de reprendre les dessins. Cela occasionne des retards. Autre raison à ce retard probable, l’attente de l’ouverture de nouveaux sites de production, notamment en Slovaquie et au Brésil.

Y’a-t-il un trentenaire pour s’offrir une Bentley ?

SUV, Hybridation et peut-être même un modèle 100% électrique, Bentley a de nombreuses idées en tête. À tel point que le constructeur de Crewe vise un rajeunissement sensible de sa clientèle. Du moins c’est qu’il fut écrit par Autocar cette semaine.

Indice de crédibilité : 1-2

Rien qu’à regarder le catalogue, s’offrir une Bentley neuve revient à un investissement minimal de 182 700€ pour une Continental V8 Coupé, après quoi il faudra discuter options et personnalisation. Pas de quoi charmer des clients à la trentaine triomphante ! D’autant que Bentley a une image de marque très conservatrice et dont les motorisations très puissantes (certes) doivent néanmoins composer avec des ensembles très lourds. Pour résumer la sportivité n’est pas au rendez-vous si l’on compare ce qu’offrent d’autres V8 (et W12). La rajeunissement par l’image semble accessible. La clientèle suivra-t-elle ? Il y a de quoi être dubitatif.

Les rumeurs de la semaine dernière


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires