Blog auto > Actualités > Renault > Entre Scénic et Espace, voici le nouveau Grand Scénic !

Entre Scénic et Espace, voici le nouveau Grand Scénic !

Entre Scénic et Espace, voici le nouveau Grand Scénic !
24/05/2016

Capable d’accueillir jusqu’à 7 personnes, le nouveau Grand Scénic fait la synthèse entre la version courte présentée au dernier salon de Genève et l’Espace de cinquième génération. Pour le meilleur ?

C’est l’esprit de synthèse qui caractérise le mieux ce nouveau Renault Grand Scénic. Un peu plus de deux mois après la présentation de la quatrième génération du monospace compact au salon de Genève, voici la version allongée, capable d’accueillir jusqu’à 7 personnes. Pour cela, il a naturellement fallu étirer les lignes. Il est 22 cm plus long (à 4,63 mètres), un petit centimètre plus haut (à 1,66 mètre), dispose de 7 cm d’empattement en plus (à 2,80 mètres) et de 16 cm de plus de porte-à-faux (à 90 cm) offrant ainsi un volume de coffre de 718 litres (en version 5 places), soit 40 litres de plus que le Grand Scénic de troisième génération.

Pour revenir à l’esprit de synthèse, ce nouveau Grand Scénic conserve la largeur de la version compacte et se présente en véritable frère jumeau en détaillant la face avant, jusque dans les jantes 20 pouces de série. Renault précise en ce sens que les grandes roues « offrent une résistance au roulement au meilleur niveau grâce à une taille unique et un développement spécifique des pneumatiques, consommant moins d’énergie ». Pour autant la monte 195/55 R est plutôt rare et devrait logiquement générer un surcoût. En cherchant rapidement sur internet, on trouve des pneus de cette taille à partir de 150€ pièce (hors main d’oeuvre). Douche froide ?

C’est à l’arrière, que le nouveau Grand Scénic se combine à l’ADN du nouvel Espace. Les feux boomerang rappellent le passé certes, mais s’inspirent bien plus de l’Espace que du Grand Scénic 3. Une impression qui se poursuit à travers la custode et plus globalement dans l’esprit haut de gamme. L’ensemble doit convaincre l’ancienne clientèle des monospaces de succomber aux charmes d’un crossover au losange plutôt qu’aux SUV étrangers. En ce sens, les barres de toit aluminium seront de série dès le deuxième niveau de finition selon Renault.

Et à bord ?

« Confortable » et « modulable », l’habitacle de ce nouveau Grand Scénic « préserve les fondamentaux de la vie à bord ». En ce sens, l’esprit de synthèse est bien présent là aussi avec des sièges avant « similaires » au nouvel Espace* avec réglage lombaires, fonction massage et chauffage (selon les finitions). Un côté luxe auquel s’ajoute le côte pratique d’un siège passager repliable en tablette afin d’offrir un longueur de chargement de 2,85 mètres. Le rang 2 se caractérise par un système de coulissement indépendant tout en préservant la nécessité d’une banquette 2/3 - 1/3. L’ensemble sera de série. Enfin, les deux sièges du rang 3 bénéficient d’une structure escamotable comparable au nouvel Espace, libérant ainsi un plancher plat. Espace qui peut être aussi libéré sur simple commande depuis l’écran R-LINK 2. Dans la droite lignée de l’esprit Scénic, ce nouveau Grand Scénic bénéficie également de 63 litres de rangements additionnels. Loin d’être neutre !

Quelle offre technologique ?

Freinage actif d’urgence avec détection des piétons, assistant de maintien de voie, détection de fatigue, régulateur de vitesse adaptatif, caméra de recul ou encore aide au parking avant, arrière et latéral sont quelques unes des technologies d’aide et d’assistance à la conduite. Peu d’entres elles seront disponibles de série, mais devrait être accessibles en montant en gamme sans avoir nécessairement recours aux options. Côté divertissement, ce Grand Scénic intègre fort logiquement le système R-LINK 2 sur tablette de 8,7 pouces. Ce dernier gère la navigation, la reconnaissance vocale, la musique (en association éventuellement avec un système BOSE Surround venu du segment supérieur) ou tout autre application téléchargée sur R-LINK Store.

La conduite n’est pas en reste avec la commande Multi-Sense et ses 5 modes de conduite (Neutre, Sport, Confort, Personnalisée et Eco) en association avec les 5 ambiances lumineuses (sépia, rouge, bleu, vert et violet) et l’affichage tête haute couleur.

Hybridation douce

Reste la question mécanique, si deux blocs essence TCe de 115 et 130 chevaux (en BVM6) seront proposés, la plupart des ventes se feront en version diesel. Renault a ainsi implanté ses blocs Energy dCi en 110, 130 et 160 chevaux. Aux consommateurs d’opter pour une boite manuelle à 6 rapports (version 110 et 130 chevaux) ou EDC à 6 ou 7 rapports (respectivement en version 160 et 110 chevaux). 

À noter l’introduction d’une offre dCi 110 Hybrid Assist ou comment un générateur et un batterie de 48V récupéreront l’énergie au freinage et permettront d’accompagner l’accélération produite par le moteur thermique. Voilà qui devrait mécaniquement faire baisser la consommation. Renault ne précise pas pour l’instant à quel point. Autre détails qui manquent, les prix de ce nouveau Grand Scénic. Ils devraient néanmoins être connus d’ici le Mondial de l’Automobile de Paris en amont d’une commercialisation attendue avant la fin de l’année.

La révolution qui a tout changé chez Renault.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires