Blog auto > Actualités > Renault > Guillaume, Lucas et l’idée d’une Smart 4L

Guillaume, Lucas et l’idée d’une Smart 4L

Guillaume, Lucas et l’idée d’une Smart 4L
30/11/2015

Autosphère est fier d’apporter son soutien à Guillaume Degen et Lucas Ollivier, deux étudiants poitevins qui participeront pour la première fois au 4L TROPHY en février prochain. Leur idée ? Faire de l’icône des années 60 et 70, une voiture connectée. Présentations.

C’est le plus grand raid étudiant d’Europe. Près de 1 150 équipages et autant de Renault 4L qui traversent la France, l’Espagne et le Maroc voilà ce qu’est le 4L TROPHY. 6 000 km de bonne humeur à destination de Marrakech en forme d’aventure solidaire et basée sur la navigation.

Un défi hors du commun pour la plupart des participants et pourtant, c’est presque sur un coup de tête que décision fut prise d’y participer par Guillaume Degen et Lucas Ollivier. Ou plutôt un coup de coeur : « Un jour, on est tombé sur un étudiant qui bricolait sa 205. On a échangé sur le sujet et dérivé sur le 4L TROPHY » raconte Guillaume Degen, 24 ans. Son compère Lucas Ollivier (23 ans) ajoute : « On est motivé tous les deux sur un même projet. Le temps qu’on se décide, qu’on mûrisse le projet… 4 jours après, nous étions pré-inscrits ».

Une 4L connectée

Avant même de dénicher une 4L capable d’affronter le désert, Lucas et Guillaume ont monté un dossier de sponsoring dans le but d’aligner sur la ligne de départ une « Smart 4L ». Un projet de fin d’études, tourné vers le numérique grâce à la création d’un site référencé et responsive ainsi que d’une communauté sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…). L’idée est de permettre à la Smart 4L d’être connectée tout au long du raid, de créer des contenus, de la viralité et ainsi fédérer autour d’elle. « Nous allons installer un tracker sur la voiture afin que tout le monde mesure notre avancée. Grâce à une mini caméra nous allons réaliser un film. On espère aussi pouvoir utiliser un drone qui offrirait des prises de vues uniques » précise Guillaume.

Dénicher une 4L à Laon et tomber en panne à Orléans…

C’est à près de 500 kilomètres de Poitiers, à Laon dans l’Aisne, que Guillaume et Lucas ont déniché une Renault 4 déjà préparée au 4L TROPHY pour 3 800€. « Le châssis a fait l’épreuve, pas le moteur, mais elle a des barres stabilisatrices, des freins à disque à l’avant et à l’arrière, un gros ventilateur, un toit ouvrant de Twingo et des jantes de Delta, des JP4 plutôt rares » indique Lucas. Pour autant, une voiture de cet âge réserve bien des surprises. Guillaume raconte : « On est rentré avec en empruntant des Nationales. On ne se voyait pas s’engager sur l’autoroute avec. D’ailleurs, la Smart 4L est tombée en panne au bout de 300 kilomètres, sur la N7 près d'Orléans ! On pensait bien que c’était un problème d’allumage, mais on n’avait pas d’outils. Du coup nous sommes rentrés à Poitiers en train et la voiture en dépanneuse. » Ça commence bien !

Depuis, un mécanicien s’est penché sur la voiture, elle est en bonne état et ne devrait pas avoir de problème. La mécanique simple de la 4L est un avantage, même dans le désert Guillaume et Lucas devraient venir à bout des pannes les plus courantes après s’est formés aux manipulations.

L’édition 2016 du 4L TROPHY s’élancera le 18 février de Biarritz pour se conclure à Marrakech le 28. D’ici là, de nombreux préparatifs occuperont le temps libre de Guillaume et Lucas. Un équipage sympathique, que Autopshère.fr soutient financièrement. Vous pouvez d’ores-et-déjà suivre les aventures de l’équipage 957 sur FacebookInstagram et Twitter.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires