Blog auto > Actualités > Il parait que « Respirer tue » ?

Il parait que « Respirer tue » ?

Il parait que « Respirer tue » ?
11/03/2014

Dans son édition du mardi 11 mars, le journal Le Parisien / Aujourd’hui en France titre « Respirer tue » à la façon d’un encart de paquet de cigarettes sous fond de Tour Eiffel embrumée. La Une du quotidien se veut particulièrement anxiogène. Tout cela pour parler de la plainte contre X déposée par l’association Ecologie Sans Frontière pour mise en danger de la vie d’autrui.

On entend parfois que ce qu’il manque à la France pour relancer son économie, c’est un peu de confiance. Mais à lire les journaux, regarder la télé ou écouter la radio, il y a toujours de quoi être pessimiste. Les trains qui arrivent à l’heure ne font pas vendre… Faire peur avec tout et n’importe quoi si !

C’est ainsi que mardi martin, Le Parisien / Aujourd’hui en France titrait « Respirer tue ». C’est du moins l’avis de l’association Écologie Sans Frontière (ESF) qui a déposé plainte contre X pour mise en danger de la vitre d’autrui. Un coup de pub tout au plus tant il parait improbable de pointer clairement les responsabilités.

À qui la faute ?

Un printemps précoce, l’absence de vent, des nuit franches… Les premiers pics de pollution aux particules fines et au dioxyde d’azote n’ont pas trainé sur une moitié nord de la France ! Qu’il s’agisse de Paris, Strasbourg, Lyon ou Lille.

Mais il est trop facile de pointer l’automobile et les motorisations diesel (75% du parc auto français). L’industrie, le chauffage…c'est toute l’activité humaine qui participe à ces pics de pollution. La qualité de l’air respiré à Paris n’est foncièrement pas plus mauvaise qu’il y a 30 ans. Cela dépend de quel polluant on parle. Le rapport sur la période 2002-2012 de AirParif publié en juillet 2013 indique une « diminution des émissions de polluants atmosphériques à Paris et plus largement en Ile-de-France tous secteurs d’activités confondus » en dépit des « émissions primaires de NO2 qui ont quant à elles augmenté essentiellement du fait de la diésélisation du parc des VP. » L’intégralité du document est à retrouver sur ce lien.

Pourtant, on a vu des spécialistes en tout genre s’exprimer sur la nécessité de vivre hors des villes. Par exemple, le docteur Gilles Dixsaut a déclaré ceci, mardi midi sur le plateau de La Nouvelle Edition de Canal + : « Un cancer est multi-factoriel, mais 4 à 10% des cancers bronchopulmonaires sont liés à la pollution ». Ce même docteur qui déclare dans Le Parisien que vivre à Paris coûterait 6 mois d’espérance de vie… Merci pour l’info !

Et comment va-t-on travailler ? En voiture, parce que l’offre de transports est insuffisante quand elle n’est pas insalubre. On entend aussi les théoriciens du complot déclarer que la voiture électrique existe, mais qu’un cartel État/Constructeurs/Pétroliers nous empêche d’y accéder. La voiture électrique existe et sa part de marché est de moins de 1% en France. Est-ce la faute des constructeurs ? Des banques ? Ou de nous aussi ?

Et si on arrêtait de jouer à se faire peur ? 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires