Blog auto > Actualités > Jaguar > La nouvelle stratégie planétaire de Jaguar - Land Rover

La nouvelle stratégie planétaire de Jaguar - Land Rover

La nouvelle stratégie planétaire de Jaguar - Land Rover
16/06/2016

Dans le sillage de son succès croissant, le groupe Jaguar - Land Rover (JLR) a adapté sa stratégie industrielle en ouvrant des usines un peu partout dans le monde afin de répondre plus rapidement à la demande asiatique et sud-américaine.

Il n’y a pas si longtemps, chez JLR, on se ventait que l’ensemble du processus industriel se trouvait au Royaume-Uni. Pour autant, depuis le prise de contrôle par le groupe indien Tata, JLR a opéré une fantastique montée en puissance. Les Jaguar et les Land Rover ne se sont jamais aussi bien vendues. C’est simple, entre 2008 et 2015, les ventes ont doublé pour s’établir à plus de 520 000 véhicules en 2015 ! Difficile alors de se contenter du tissu industrielle historique, les sites de Coventry, Castle Bromwich, Birmingham, Halewood et Solihull. Ces derniers tournent déjà aux trois 8 depuis plusieurs années.

Tout commença par la Chine…

Cette fierté de voir une Jaguar ou un Land Rover être « Made in Britain » quoiqu’il arrive est en train de s’effacer pour une stratégie de production qui se localise au plus près de la demande. Cela commença par une structure de pièces détachées à Pune, en Inde. Puis, en octobre 2014, le groupe JLR a ouvert sa première ligne de production hors du Royaume-Uni. En Chine, à Changshu. Un site de 400 000 m2 pour un investissement de 1,47 milliard d’euros et une capacité de 130 000 véhicules (essentiellement des Range Rover Evoque) destinés au marché chinois.

À terme, 40% de la production hors G-B.

Le 14 juin, Jaguar Land-Rover a inauguré sa première usine au Brésil. Le site d’Itatiaia (dans l’État de Rio de Janeiro) représente un investissement de 300 millions d’euros afin de produire jusqu’à 24 000 Discovery Sport et Evoque par an en attendant mieux. De quoi alimenter les 35 concessionnaires déjà présents dans le pays. Mieux, l'implantation du groupe JLR dans ce pays est accompagné par un programme de formation des ingénieurs et un partenariat éducation-entreprise qui s’adressera au enfants de 5 à 18 ans.

Si les ouvertures d’usines en Chine et au Brésil font dans le spectaculaire, d’autres ouvertures sont à prévoir à court terme. En effet, JLR vient d’entamer le terrassement d'un nouveau site en Slovaquie (à Nitra) qui doit ouvrir en 2018. Un investissement d’1,36 milliard d’euros pour une production maximale de 150 000 véhicules. Un autre site à Graz en Autriche est prévu en partenariat avec Magna Steyr. À terme, le groupe Jaguar - Land Rover produira plus de 40% de ses véhicules hors du Royaume-Uni, signe d’un groupe aux succès indiscutables. jusqu'ou ?


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires