Blog auto > Actualités > La personnalisation automobile, cette révolution culturelle

La personnalisation automobile, cette révolution culturelle

La personnalisation automobile, cette révolution culturelle
17/10/2014

Avec les années 2000 et la renaissance de MINI, la personnalisation automobile a véritablement explosé. Mettre du sien dans sa voiture, ça représente une vente sur deux sur certains modèles. 

C’est tout de même un sacré tour de magie qu’a réalisé le monde automobile en à peine 15 ans. Faire de la personnalisation automobile, non plus un luxe ou une vulgarité comme le tuning, mais un passage quasi obligé en concession. Si divers constructeurs proposaient déjà du sur mesure dès les années 1990 (notamment BMW), c’est avec MINI que tout a commencé. Avec la Cooper de 2001, il a été possible d’avoir une couleur bi-ton, des bandes rallye… et tout cela mis sur l’accent du fun. Surtout, le client s’est vu proposé d’avoir véritablement une voiture à son image. Pour cela, il est prêt à augmenter son budget. En moyenne 2 000 euros pour une citadine généraliste.

L’exemple est venu d’en haut

Si l’on regarde les constructeurs de luxe, la personnalisation est devenu le principal levier de croissance et de rentabilité pour des productions de quelques milliers d’exemplaires par an. Ferrari aime rappeler que près des trois quarts de ses voitures passent par le programme Taylor Made tandis que Rolls-Royce communique régulièrement sur les commandes Bespoke de ses clients. Qu’importe si c’est moche, l’important est de montrer que tout est faisable !

Redéfinir le modèle de vente

Si la publicité a fait le travail d’évangélisation de la personnalisation automobile, c’est sur Internet que le consommateur peut laisser libre court à son imagination. Le configurateur en ligne est devenu un outil de vente mais aussi le moyen de débroussailler les envies. Tester quelques unes des 500 000 combinaisons possibles sur la Fiat 500 au-delà des motorisations, jantes et finitions intérieures avant de se rendre en concession. Chez Renault par exemple, près d’une nouvelle Clio sur deux passe par la case personnalisation, imposant ainsi aux équipes commerciales d‘être à l’aise avec le configurateur et les diverses options. Chez Audi, c’est le modèle même de la concession automobile qui est repensé avec des écrans plasma géants et des tablettes tactiles qui remplacent en partie les voitures dans les nouveaux Audi City. L’ensemble rend de la joie au métier de vendeur de voitures. Quoi de plus ludique que jouer avec les goûts des clients, les couleurs et les formes du catalogue, présenter divers échantillons sur une grande étagère au milieu de la concession ?

Il y a bien un hic quelque part ?

Avec votre DS3 jaune Pégase, son toit noir et ses jantes Bellone 17 pouces toutes blanches, vous éclaboussez la ville de votre personnalité. Mais qu’arrivera-t-il lorsque vous voudrez vous en séparer ? Suivant les personnalisations, la revente peut singulièrement se compliquer. Il vaut peut-être mieux opter un financement type Location Longue Durée dans ce cas là qui programmera la reprise du véhicule. Beaucoup plus simple qu’une revente entre particuliers !

La personnalisation permet au client de retrouver en sa voiture le prolongement de son identité, aux constructeurs de dégager davantage de revenus tout en s’organisant sur le site de production et aux vendeurs d’un peu s’amuser dans un contexte morose. Pourtant certains résistent à la personnalisation : Ford, Toyota ou Seat ont en commun d’être des marques qui insistent sur d’autres valeurs, plus concrètes : Le moteur 1,0l Ecoboost et les motorisations hybrides en tête. Quitte à passer pour les rabat-joies de service. L’être et le paraître…

Sources : L'Argus et Audi City Berlin.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires