Blog auto > Actualités > Le boom des pick-up

Le boom des pick-up

Le boom des pick-up
23/06/2017

Star incontesté des highways du Midwest américain, le pick-up s’impose sur les routes françaises. Robuste, puissant et de plus en plus confortable, ses ventes surfent sur une fiscalité favorable pour séduire professionnels et … particuliers.

Dans un marché automobile en pleine mutation, les pick-up apparaissent comme des dinosaures qui s’accrochent à une vision de la voiture d’un autre temps. Reposant sur de robustes châssis et propulsés par de puissants moteurs, ils affichent des performances qui auraient fait frémir de joie les aficionados de grosses cylindrées des années 60. Si certains les considèrent rétrogrades, force est de constater que les ventes de pick-up explosent en France comme partout en Europe.

Longtemps cantonnée à une niche de professionnels utilitaristes, le marché des pick-up effectue sa mue depuis le début de la décennie, et cela se fait clairement sentir sur les ventes. En passant de 8100 en 2010 à plus de 15 000 l’année dernière, le nombre de nouveaux pick-up mis en circulation sur les routes hexagonales à quasiment doublé en 6 ans. Une croissance qui devrait continuer à se confirmer grâce à l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs comme le Renault Alaskan, le Mercedes X-Class ou, d’ici 2 ou 3 ans, un pick-up Peugeot conçu pour le marché européen.

Des ventes boostées par une fiscalité favorable

En matière de fiscalité, le caractère “brut de fonderie” de ces gros 4x4 à benne leur a permis d’être classé comme véhicule utilitaire. Cela leur permet non seulement d’échapper à la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS), mais surtout au malus écologique qui a été fatal aux ventes de gros 4x4. Pour le leader du marché français, le Ford Ranger, l’absence de malus écologique se traduit pour les consommateurs par une économie pouvant atteindre 8000 euros.

Dans la majorité des cas, cette classification fait toutefois sens. Il s’agit d’un véritable outil de travail pour les entreprises et les artisans qui plébiscitent leur fiabilité et leur polyvalence. “Un pick-up, c’est super pratique pour aller chercher en urgence des matériaux manquant ou tracter une remorque,” confie un entrepreneur de maçonnerie guérandais. “En plus, c’est bien plus confortable qu’un fourgon”.

Les pick-up offrent un niveau de confort croissant

La fiscalité seule n’explique toutefois pas le boom des ventes de pick-up. Le confort croissant offert par les modèles de nouvelle génération y est également pour beaucoup. S’ils conservent leurs proportions imposantes à même d’intimider plus d’un automobiliste, les nouveaux Ford Ranger, Nissan Navara ou Volkswagen Amarok offrent un niveau de confort et d’équipement inconnu jusqu’ici sur le marché des utilitaires. La version haut de gamme du Ranger est ainsi propose ainsi une sellerie cuir, des sièges chauffants, une boite automatique et l’incontournable GPS. Le Nissan Navara reprend, quand à lui, l'intérieur du Qashqaï et propose les mêmes services d’aide à la conduite.

Cette gentrification des pick-up attire une clientèle nouvelle de particuliers en quête d’un véhicule de loisirs polyvalent et confortable. Si certains sont d’anciens possesseurs de gros 4x4, d’autres se laissent séduire par le côté aventurier de ces mastodontes. Conduire un pick-up offre une liberté que ne permettent pas les SUV classiques. Non seulement ils sont performants sur route et sur pistes mais ils offrent des proportions qui permettent de dominer la route. La clientèle de particuliers pèsent désormais environ un tiers des ventes de pick-up. Une part qui devrait continuer à croître avec l’arrivée de nouveaux acteurs.

Une offre en croissance constante

Jusqu’à récemment, le marché français du pick-up était le prés carré d’une poignée de constructeurs asiatiques et américains. La croissance du marché et les importantes marges dégagées sur ce type de véhicule ont contribué à faire exploser l’offre. Tous les constructeurs veulent désormais leur part du gâteau et se positionnent sur le marché avec leur pick-up. Renault, Volkswagen, Fiat et Peugeot sont ou seront de retour sur le marché avec des modèles reposants parfois sur des plateformes éprouvées de partenaires japonais ou chinois.

L’arrivée de ces nouveaux venus de poids devrait contribuer à entretenir la santé florissante du marché des pick-up que rien ne semble vouloir perturber … à moins que Bercy et le ministère de l’écologie ne viennent gâcher la fête ! 


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires