Blog auto > Actualités > Le salon de Detroit sans Français

Le salon de Detroit sans Français

Le salon de Detroit sans Français
12/01/2015

Ouvrant ses portes aujourd’hui au grand public, le Salon de Detroit se déroulera une fois de plus sans les constructeurs français. Et ce n’est pas prêt de changer.

Même si la Chine est devenue le premier marché mondial en terme de ventes, les États-Unis demeurent le plus rentable. Pourtant, les constructeurs Français en sont absents (contrairement aux équipementiers). Il faut dire que vu des USA, PSA comme Renault ne peuvent évidemment pas se placer sur le marché premium tandis que le bas de gamme est l’objet d’une intense bataille commerciale entre Américains et Japonais. Et puis, il y a l’image de marque…

Rouler français n’est pas fiable, mais charmant.

Les constructeurs français absents des États-Unis, ce n’est pas nouveau. En effet, Citroën quitta les USA dès 1977. Au début des années 1990 pour Renault en conclusion d’échecs successifs. Ce n’était pas faute de mettre des moyens dans la comm’ !

Pourtant la DS reste une voiture culte (aujourd’hui encore, comme dans la série The Mentalist) tandis que Renault était dans les années 1980 le quatrième constructeur américain via le rachat d’American Motors. En 1983, l’Alliance (une R9 américanisée) était la voiture de l’année selon Motor Trend tandis que de nombreux taxis new-yorkais roulaient en Peugeot 505. Columbo a lui roulé dès l’épisode 3 en Peugeot 403 cabriolet, une épave. Un véhicule jamais commercialisé en Amérique mais sur lequel Peter Falk jeta néanmoins son dévolu.

Dès l’installation de Citroën en Californie dans les années 50, l’image de la voiture française était considérée comme chère et peu fiable en dépit d’une prestigieuse adresse à New-York : 330 Park Avenue.

L’avenir appartient à DS ?

Renault ne reviendra jamais aux États-Unis, pour une bonne raison. C’est l’autre membre du groupe, Nissan, qui occupe le terrain. Notamment avec l’usine de Smyrna (Tennessee) considérée dès les années 1990 comme l’un des sites les plus productifs du monde. Du côté de PSA, l’ordre du jour est aux économies et à la conquête de la Chine, que ce soit Peugeot ou Citroën. Mais il est une marque française qui pourrait à moyen terme venir aux États-Unis : DS. La marque premium de Citroën considère l’implantation d’un DS Store « dans les 200 villes les plus riches du monde » comme l’indiquait le directeur général de DS (Yves Bonnement) lors de la présentation de la DS Divine en septembre 2014. Le développement d’une marque internationale en passera effectivement par là.

Bonus, la vidéo de Jay Leno (pas vraiment un ami de la France) avec sa Citroën DS de 1971.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires