Blog auto > Actualités > Les 5 choses à voir au Mondial de l’Automobile de Paris 2016

Les 5 choses à voir au Mondial de l’Automobile de Paris 2016

Les 5 choses à voir au Mondial de l’Automobile de Paris 2016
30/09/2016

Entre absences et manque de nouveautés, cette édition 2016 du Mondial de l’Automobile ne restera peut-être pas dans les annales. Pour autant, certains stands méritent le détour.

Oui, ce cru 2016 du Mondial de l’Automobile de Paris n’est pas exceptionnel. On s’en doutait de longue date… Pour autant entre un pessimisme tout noir et un optimisme béat tout blanc, il y a bien plus que de 50 nuances de gris. Du coup, je préfère vous parler de ce qui m’a plu.

La réponse de Volkswagen au Diesel Gate

Dans un stand toujours aussi ambitieux, Volkswagen redistribue les cartes avec un concept 100% électrique et autonome baptisé I.D. En plus d’annoncer les futurs codes de VW, le constructeur de Wolfsburg apporte une réponse concrète au Diesel Gate après un an d’intense médiatisation. Mieux, avec une nouvelle plate-forme MEB, Volkswagen promet une gamme 100% électrique d’ici 2020, autonome d’ici 2025, date à laquelle Volkswagen aura vendu 1 million de voitures électriques. On est dans la filiation avec la Cox et la Golf, c'est dire la prétention du modèle...

Une promesse qui n’engage que ceux qui y croient, oui. Globalement, ce concept I.D reste une étude mais précise l’accessibilité grand public à la voiture électrique. Très épié par les journalistes jeudi matin, I.D (et l’accompagnement scénique autour) laisse à penser que Volkswagen souhaite définir une nouvelle esthétique. Des surfaces lisses et raffinées. Du blanc souligné d’un bleu électrique et un nouveau slogan : « Think New » qui me rappelle celui d’Apple voilà quelques années (Think Different). Un slogan qui se retrouve sur les petites bouteilles d’eau généreusement distribuées. C’est à la fois effrayant et enthousiasmant !

L’offensive Seat

Qu’on se le dise, Seat entend se rappeler à nous et met les moyens ! Cet été déjà, le constructeur espagnol a lourdement annoncé dans les médias et sur internet à propos de son premier SUV, l’Ateca. Il faut dire que c’est une excellente voiture. Ce n’est pas que notre essai que le dit, c’est l’ensemble de la presse. Du coup, Seat signale fortement sa présence à Paris Expo (pavillon 4). Des affiches partout, une hospitalité démentielle entre les pavillons 3, 4 et 5 ainsi qu’un stand où tout autour de la version X-Perience de l’Ateca, l’accent est mis sur le technologique avec notamment une présentation en réalité virtuelle. Une identité futuriste qui change. Ce qui change aussi, c’est de voir un constructeur d’ordinaire discret montrer ses muscles sans pour autant avoir recours à des hôtesses en mini-jupe. Au contraire, elles sont en jeans-basket !

Virus Alfa

Chez Alfa Romeo (pavillon 1), il n’y a pas fondamentalement de nouveauté. Pour autant, ceux qui comme moi sont piqués du virus Alfa aimeront s’approcher de l’armée de Giulia présentes, passeront du temps devant les 4C.

Coys

S’il y a bien un pavillon régulièrement oublié par de nombreux visiteurs, c’est bien le 3. Celui traditionnellement dévolu à des constructeurs asiatiques. Néanmoins Honda expose ses nouvelles Civic (dont la nouvelle Type R), Mitsubishi présente un très étonnant concept GT PHEV, Kia nous offre le champagne autour de la Rio… Et si le parc d’essai électrique ne brille par particulièrement par rapport à il y a deux ans (Leaf, i3, Soul EV), se trouve juste en face la maison Coys (une vente aux enchères aura lieu le 8 octobre). Je suis resté bloqué durant 20 minutes sur une Lamborghini Countach de première main… À noter que le stand est coupé en deux, l’autre partie se situe tout au fond du pavillon 1 avec notamment une Cadillac Fleetwood Drophead Coupé de 1931 toute dorée !

À moto avec Suzuki

Constructeur polyvalent, Suzuki expose voitures, bateaux et motos. D’ailleurs, il est possible de se mettre au guidon d’une Moto GP dans un décors de course. S’installer demande un peu de souplesse mais l’expérience est (très) amusante.

Et aussi

Très honnêtement, je ne suis pas fan du concept TreZor de Renault dans un stand qui n’a pas beaucoup changé en qui se trouve en compagnie de véhicules tout blancs. Bonjour tristesse ! À la place, je vous conseille d’aller passer un bon moment à la Maison Citroën, un bel effort pour nous faire découvrir la nouvelle C3 (et le concept CXperience). La mise en scène de l'expo voiture et cinéma (pavillon 8) est bien faite. Autre curiosité, le concept GLM-G4. Une sportive électrique 4 places d’origine japonaise qui ne dit rien de ses capacités. Mais ses lignes sont magnifiques.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires