Blog auto > Actualités > Les 5 nouveautés remarquables du Salon de Los Angeles

Les 5 nouveautés remarquables du Salon de Los Angeles

Les 5 nouveautés remarquables du Salon de Los Angeles
30/11/2018

Dernier rendez-vous automobile de l’année, le salon de Los Angeles ouvre ses portes aujourd’hui (jusqu’au 9 décembre) et confirme sa montée en puissance avec des nouveautés de tout premier ordre.

À Los Angeles, ce sont deux visions de l’automobile qui se confronte. Il y a d’un côté, les constructeurs américains qui débarquent en force avec de nombreuses nouveautés pick-up et SUV. Quand bien même le souci écologique serait présent, il est douché par l’annonce faite par General Motors de la suppression de 15% de ses effectifs. De l’autre côté, les constructeurs premium généralement européen. Ces derniers poursuivent l’opération séduction entre véhicules électriques, luxe et sportivité. Voici donc les 5 modèles qui semblent le symbolisé le Los Angeles Auto Show qui se tient jusqu’au 9 décembre au L.A Convention Center.

Porsche 911 Type 992.

Cette huitième génération de la 911, dénommée 992, évolue esthétiquement en douceur. On remarque qu’elle s’élargie (évidement) de 45 mm tandis que c’est la poupe qui concentre les plus notables évolutions visuelles. On appréciera (ou pas) son bandeau lumineux et le feu stop devenu central et plutôt vertical. L’habitacle est présenté comme devant rendre hommage aux modèles des 70’s. Avec succès. On remarque surtout l’immense écran tactile de 10,9 pouces commandant à la plupart des fonctionnalités du système PCM. Pour autant, les 5 compteurs demeurent. Sous le capot, le flat 6 biturbo délivre jusqu’à 450 chevaux pour les versions Carrera S et 4S via une nouvelle boîte à double embrayage 8 rapports. C’est 30 de plus que la 991. Ceux qui opteront pour la version propulsion seront satisfait d’apprendre l’existence d’un mode « Wet » devant permettre davantage de maitrise sur chaussée humide. Et le prix ? En attendant celui pratiqué en France, on sait qu’il en sera demandé un minimum de 120 125 euros en Allemagne.

- La 911 Targa, le premier cabriolet sécure.

Rivian R1T et R1S EV.

Dans un autre genre spectaculaire, voici la start-up américaine Rivian qui se lance dans le grand bain industriel avec deux véhicules électriques. Le premier est un pick-up baptisé R1T. Certainement la synthèse d’un Ford F-150 de 1,80 mètre de haut passé entre les mains de Tesla. Le second est un SUV 7 places façon grand Range Rover nommé R1S. Lui aussi mué par la fée électricité. Les deux brillent par la simplicité du design. Ça fait moderne même si l’on peine à imaginer ces voitures dans un centre-ville européen (ce n’est pas fait pour).

Les chiffres sont également spectaculaires. Le pick-up R1T proposerait l’équivalent de 750 chevaux et jusqu’à 640 km pour la version la plus endurante. Pour le SUV R1S, le constructeur californien parle de 660 km d’autonomie via sa batterie de 180 kWh pour alimenter un moteur par roue et d’un 0 à 60 mph en l’espace de 3 secondes. Rivian a-t-il sa place sur le marché du véhicule électrique de luxe aux USA et ailleurs ? Les vidéos de présentations sont à retrouver par ici.

Nouvelle Mazda 3

Cette version « Hatch » se veut particulièrement enthousiasmante. Elle traduit une certaine sportivité avec son capot plongeant. On remarque également un poste de conduite épuré et, semble-t-il, une diminution du vitrage devant aider à moins consommer, toujours selon la stratégie du gramme.

Les informations manquent sur cette nouvelle Mazda 3. D’autant que ses débuts européens ne sont pas prévus avant le salon de Genève, en mars prochain. On sait néanmoins que l’offre diesel est maintenue avec le nouveau 1,8l SkyActiv-D. Quid du nouveau bloc essence SkyActiv-X ? Ce nouveau bloc censé fonctionner avec un allumage par compression… comme un diesel.

Range Rover Evoque II

C’est peu dire que la première génération d’Evoque a été un succès mondial. Parfois même au-delà des attentes avec 775 000 exemplaires écoulés depuis 2011. Pour ce second opus, on constate un design inspiré par le Velar, que la version 3 portes disparait du catalogue et qu’une version hybride rechargeable fera son apparition en 2020. L’offre mécanique Ingenium (4 cylindres 2,0l turbo et turbo diesel) s’étale de 150 à 300 chevaux. Seule la version diesel 150 sera proposée en traction et boîte mécanique. Rayon gadgets, outre les 3 écrans, soulignons la possibilité de voir « à travers » le capot pour mieux visualiser le placement des roues. Idéal pour le franchissement… de trottoir. Le tout avec un premier prix annoncé en dessous de 40 000 euros.

Kia e-Soul

Plutôt que s’extasier sur l’énième concept Audi e-tron qui ne devrait pas aboutir à un modèle de série avant deux ans, intéressons-nous à la nouvelle génération de Kia Soul et surtout sa variante électrique, e-Soul. Si la face avant est esthétiquement discutable, ce qui compte c’est la batterie lithium-ion polymère de 64 kWh (refroidie par liquide) et le moteur électrique qui devrait offrir une puissance de l’ordre de 204 chevaux. L’autonomie n’est pas encore connue mais à titre indicatif. Cependant, la version actuelle possédant une batterie de 30 kWh offre sur le papier 250 km d’autonomie (NEDC). Faut-il s’attendre à doubler ce nombre avec cette nouvelle version


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires