Blog auto > Actualités > Les défis de Carlos Tavares

Les défis de Carlos Tavares

Les défis de Carlos Tavares
01/04/2014

Officiellement PDG de PSA depuis le 31 mars, Carlos Tavares se retrouve face à de colossaux défis. Tour d’horizon.

L’accord avec Dongfeng permettra à PSA de vendre trois fois plus d’automobiles en Chine à l’horizon 2020, soit environ 1,5 million. Pour cela, PSA devra construire une nouvelle usine en plus d’un centre de Recherche et Développement à Wuhan, dans le cadre d’un partage des connaissances. Voilà qui devrait permettre à Carlos Tavares de repositionner PSA dans le vert, du moins si l’ancien numéro 2 du groupe Renault-Nissan parvient à fermer les robinets à pertes. Car avec un taux d’utilisation des usines européennes de 72% en 2013, il y a un véritable gouffre financier à juguler. Certes, l’usine d’Aulnay a fermé ses portes et deux lignes de production ont été supprimé à Poissy et Mulhouse (délocalisées à l’Est). L’objectif est qu’en 2015, le taux d’utilisation des usines soit de 100%. Il s’agira par la suite d’ouvrir une nouvelle usine… soit au Maghreb, soit à l’Est. Un projet prévu dans le cadre de l’accord avec Dongfeng.

Autre robinets à partes, les sites d’Amérique latine et de Russie. Deux régions où PSA ne s’est pas imposée. C’est peu dire ! L’usine de Kaluga tourne à 20% de ses capacités tandis que la production à Buenos Aires (Argentine) et Porto Real (au Brésil) sont agonisants.

Faire rêver avec PSA

Dans les allées du salon de Genève, Carlos Tavares aurait dit cette phrase : « Le problème, c’est qu’on n’aligne pas les étoiles ». De quoi souligner qu’il faudra à l'avenir être compétitif, voire agressif sur le marketing et le développement. Vendre du rêve, commence chez Citroën, où l’on voit clairement la marque aux chevrons se scinder en deux. Une partie Citroën, avec des produits simples, symbolisés par le C4 Cactus et une partie plus haut de gamme qui sera la marque ligne DS. Concernant Peugeot, Carlos Tavares estimait, toujours à Genève, « qu’il faut allouer plus de ressources créatives aux modèles les plus demandés ». Tout cela en devant juguler une gouvernance avec trois actionnaires très différents : La famille Peugeot, Dongfeng et l’État français.

Et l’on ne vous parle même pas du sport automobile ! On sait pourtant Carlos Tavares très ouvert sur ce sujet. Et si Citroën s’engage en WTCC et que Peugeot participera au Dakar dès 2015, il y a fort à parier que PSA souhaite formuler un engagement important avec Carlos Tavares à sa tête. Mais pour cela, il faudra à nouveau faire rêver et créer des richesses. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires