Blog auto > Actualités > Les V12 dans le viseur du maire de Londres ?

Les V12 dans le viseur du maire de Londres ?

Les V12 dans le viseur du maire de Londres ?
28/07/2015

Les sonorités diaboliques des gros moteurs excéderaient à ce point les habitants de Londres que le maire, Boris Johnson, envisagerait d’interdire les montées en régime trop bruyantes.

Entre les joueurs de football, les réussites de la City et les fortunes du Golfe (entre autre), la ville de Londres ne manque pas de supercars dans ses rues. Tout particulièrement dans les très cosy quartiers de Chelsea et Kensington, au coeur de Londres. Mais voilà, les véritables défilés et les lourdes accélérations des V8, V10 et V12 (et même W16) excéderaient certains habitants de ces quartiers. Plus encore depuis le début de l’été où des fortunes du Golfe roulent bruyamment de mécaniques. Alerté sur le sujet, Boris Johnson, le maire de Londres, prendrait le sujet très au sérieux.

Loi inapplicable ?

Un V12 fait un bruit tonitruant et même effrayant pour quiconque ne s’y attend pas. Dans le cas des supercars londoniennes qui circulent autour de Harrods, certaines bénéficient par ailleurs de kit échappements permettant des hurlements encore plus primaires. Les journaux anglais relaient depuis plusieurs jours les témoignages d’habitants consternés : « Ils tournent en rond avec l’espoir d’être regardé. Ils sortent leur voiture remplies de diamants et posent avec elles » raconte une enseignante à la retraite de 55 ans au Sunday Telegraph. Un témoignage nuancé par un businessman de la City : « Ce ne sont pas les voitures qui sont trop bruyantes, ce sont juste des types qui ne font pas attention aux autres ».

Pour tenter d’y mettre fin, les « Council Chiefs » (équivalent du maire d’arrondissement) de Chelsea et Kensington étudient la possibilité de créer une loi réprimant les fortes accélérations comme un tapage nocturne. Une loi qui semble compliquée à faire concrètement appliquer par les bobbies. Mais certainement que l’important est ailleurs…

Illustration : Boris Johnson en Iraq

Mise à jour : 14/12/15

Dans les quartiers de Kensington et Chelsea (là où il y a la plus forte concentration de supercars), un décret a été adopté en plus d'un numéro pour signaler les contrevenants qui peuvent écoper d'une amende de 100 à 1 000£ (138 à 1 380€).


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires