Blog auto > Actualités > Renault > L’Alpine A110 a tout d’une berlinette

L’Alpine A110 a tout d’une berlinette

L’Alpine A110 a tout d’une berlinette
30/03/2017

Après 22 ans d’absence, Alpine est de retour ! Le premier modèle de série du renouveau, l’A110, joue à fond la carte de la nostalgie en rendant un hommage appuyé à la berlinette imaginée par Jean Rédélé dans les années 60. Attention au coup de foudre !

Peu de marques au monde peuvent se targuer d’avoir conservé un capital sympathie aussi important, plus de vingt ans après avoir mis fin à leur ligne de production. Récemment encore, Alpine faisait partie des quelques marques à susciter autant de nostalgie. La marque éponyme de la voiture de sport française fait donc son grand retour et se positionne comme une rivale sérieuse à la Porsche 718 Cayman ou à l’Alpha 4C. 

L’Alpine A110 joue la carte de la nostalgie

Résolument contemporaine dans son design, la nouvelle A110 n’oublie pas pour autant son riche passé. Fidèle à l’esprit d’origine de la “Berlinette”, son style général se situe dans la droite lignée des Alpines d’antan. Pour ce faire, ses concepteurs ont intégré des références claires à l’ADN d’Alpine, comme les 4 phares avant et la nervure centrale du capot, tout en étirant les lignes pour optimiser les performances de l’A110.

Cet habile mélange entre tradition et modernité permet à ce coupé deux places à moteur central arrière de conserver l’élégante fluidité des lignes, la légèreté et l’agilité de l’ancienne A110 pour en faire un modèle du XXIème siècle.

Nouvelle Alpine A110, le retour de la Berlinette

Un coupé sport agile

Inspirée des grandes heures de la marque, la philosophie de conduite de l’A110 repose sur l’agilité. Légère et bénéficiant de choix techniques issus de la compétition, elle est conçue pour offrir un plaisir de conduite optimal, notamment sur les routes de montagne.

Seul véhicule de sa catégorie à pouvoir atteindre les 250 km/h sans aileron, ni becquet, l’A110 démontre que lignes fluides et performances peuvent faire bon ménage. Son fond plat intégral et son diffuseur, doté d’ailettes, font des merveilles pour permettre à la nouvelle “Berlinette” de conserver son style typiquement Alpine.

Si toutes les conduites à gauche de la série limitée A110 Première Édition (1955 exemplaires) se sont vendus en cinq jours, l’application mobile Alpine permet désormais de réserver une A110 de série qui sera produite à l’usine de Dieppe en 2018. Pour vous offrir ce petit bijou made in France, comptez 58 500 euros TTC (tarif provisoire) et plus.


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires