Blog auto > Actualités > Volkswagen > Montée en gamme pour le nouveau Touareg

Montée en gamme pour le nouveau Touareg

Montée en gamme pour le nouveau Touareg
23/03/2018

Présenté ce vendredi à Pékin, le nouveau Volkswagen Touareg confirme son rôle de vitrine du constructeur allemand au-delà du million d’exemplaires écoulés par les deux premières générations depuis 2002.

Avec cette troisième génération de Touareg, Volkswagen confirme son aspiration vers le haut de gamme. Présenté en Chine par le constructeur allemand, le nouveau Touareg cible aussi ce qui sera le premier marché de ce SUV décrit par Klaus Bischoff, direction du design VW, comme doté d’une « allure incomparable » et d’une « forte personnalité ». Cela parait plutôt réussi.

L’efficience et la technologie

Ce qui saute aux yeux de ce nouveau Touareg, c’est avant tout son allure. Singulièrement plus anguleux et racé, il se donne de faux airs d’Arteon bodybuildé quitte à faire prendre un coup de vieux au Touareg actuel. La calandre imposante rejoint les blocs optiques tandis que la silhouette parait allongée. Impression confirmée par les mensurations officielles : 4,88 mètres de long (+9 cm tout en restant moins long que ses cousins), 1,98 de large (+4 cm) et 1,70 de haut (stable). Le volume du coffre communiqué débute à 810 litres, c'est 113 litres de plus grâce à une banquette coulissante sur 16 centimètres. Plus imposant, ce nouveau Touareg bénéficie aussi d’un châssis fait à 48% d’aluminium lui permettant de revendiquer 106 kg de moins que son prédécesseur.

A bord, le Touareg bénéficie d’une forte mise à jour technologique avec une instrumentation dénommée Innovision Cockpit composée de deux écrans de 12,3 et 15 pouces devant former une seule dalle orientée vers le conducteur.

Reposant sur la plate-forme MLB commune aux Audi Q7, Porsche Cayenne, Bentley Bentayga et Lamborghini Urus (et assurément le moins cher de la bande) ce nouveau Touareg fait le plein de V6 3,0l. En version essence (TFSI), il offrira jusqu’à 340 chevaux tandis qu’en version TDI, il sera décliné en 231 et 286 chevaux. La transmission 4Motion est également de série via une unique boîte ZF à 8 rapports. La suspension pneumatique et un système de stabilisation de roulis promettent une « expérience de conduite sûre et dynamique ». Le constructeur allemand ajoute qu’une version V8 4,0l TDI suivra, forte de 421 chevaux ainsi qu’une version hybride rechargeable de 367 chevaux… réservée au marché chinois, au moins dans un premier temps. On aurait pu croire qu’une version bénéficiant de l’hybridation légère 48V ferait partie de l’offre… comme sur le Q7. Jugée inutile ou simplement présentée dans un second temps ? L’avenir nous le dira. Si les tarifs ne sont pas encore connus, ils devraient l’être sous peu. En effet, le nouveau Touareg débutera sa carrière d’ici cet été.

Source : Volkswagen


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires