Blog auto > Actualités > Peugeot > Nouvelle Peugeot 508, la prise de risque assumée

Nouvelle Peugeot 508, la prise de risque assumée

Nouvelle Peugeot 508, la prise de risque assumée
22/02/2018

Pas facile en Europe de se placer sur le segment des berlines familiales… et d’y perdurer. Pour autant, Peugeot y a une grande tradition. A charge pour la nouvelle 508 de s’imposer face à une forte concurrence avec une voiture qui doit clairement retenir l’attention.

De la Talisman à la Série 3 en passant par la Passat, l’A4, la Classe C et l’Octavia, la nouvelle Peugeot 508 ne manquera pas de concurrence. Du coup, il a été décider d’assumer et tout faire pour retenir l’attention des professionnels de la route comme des familles qui résistent encore et toujours aux SUV.

Impressionner

Afin que la nouvelle 508 ne passe pas inaperçue, les designers de la firme au lion ont travaillé sur les lignes. A l’évidence, l’idée directrice fut d’abandonner la profil tricorps pour adopter une allure fastback que les Allemands maitrisent à la perfection. Afin de conserver une allure imposante, les porte-à-faux longs sont conservés. La 508 nouvelle mesure 4,75 mètres de long, c’est 4 centimètres de moins que la première génération. Comme pour la gamme SUV, la berline au lion adopte une face avant très verticale et une signature lumineuse audacieuse avec des feux de jour eux-aussi à la verticale (de série sur les finitions GT Line et GT). Notez la présence du 508 en bout de capot, un hommage aux illustres 504 et 604 d’antan. Question style, le sans faute n’est pas loin. On suppose néanmoins que la présentation des feux arrière sera sujet à débat avec ce masque fumé assombrissant l’ensemble si le reste de la carrosserie est de couleur foncé. Cela lui donne un air… américain. On aime, on n’aime pas. L’important est de ne pas laisser indifférent.

Convaincre

A bord, l’impression donnée par les visuels est très bonne. Cette 508 embraque le Peugeot i-cockpit nouvelle génération. Un volant de taille compact et avec méplat, un combiné affichage tête-haute sur écran HD de 12,3 pouces et un grand écran tactile HD de 10 pouces. L’ensemble réduit considérablement le nombre de boutons et laisse place à une magnifique planche de bord avec des buses d’aérations horizontales. Soulignons aussi le pommeau de levier de vitesse façon joystick qui rappelle ce qu’il se voit sur le Jaguar E-Pace.

Avec un profil fastback, le danger d’une habitabilité moyenne guette, surtout pour les grands. Cela ne semble pas être le cas grâce à une belle ergonomie de la banquette arrière. Un essai devra le confirmer. Les centimètres en moins coûte 30 litres au volume du coffre qui s’établit désormais à 487 litres (et jusqu’à 1 537 litres) mais le hayon devrait offrir plus de facilité au quotidien.

Côté technologies, la nouvelle 508 fait le plein avec notamment le parking automatique, le régulateur de vitesse adaptatif, la caméra de recul, les sièges massant, l’aide au maintien dans la voie de circulation, le freinage automatique d’urgence, la commutation automatique des feux de route, la reconnaissance des panneaux de vitesse comme de stop et de sens interdit…

L’accent a également été mis sur la qualité de finition et la capacité globale de la 508 à résister au temps qui passe. L’objectif est de faire aussi bien que les A4 et Classe C les plus courantes. Pour cela, les processus industriels et les protocoles de tests ont été revus.

Plug-in hybride en 2019

Plus légère de 70 kg grâce notamment à la plate-forme EMP2, la nouvelle Peugeot 508 disposera de deux versions essence avec le même 1,6l PureTech décliné en 180 et 225 chevaux en association avec la boîte EAT8. Côté diesel, le 1,5l BlueHDi sera disponible en 130, 160 et 180 chevaux uniquement avec la boîte EAT8. Une version plug-in hybride sera commercialisée à l’automne 2019 associée à la version 225 chevaux PureTech et qui serait capable de rouler en mode tout électrique sur 60 km. Assemblée à Mulhouse, la nouvelle 508 sera commercialisée à compter du mois de septembre, en marge du Mondial de l’Automobile de Paris. En attendant, c’est à Genève qu’elle rencontrera pour la première fois son public.

Source : Peugeot


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires