Blog auto > Actualités > On réfléchit à augmenter certaines limitations de vitesse en Angleterre.

On réfléchit à augmenter certaines limitations de vitesse en Angleterre.

On réfléchit à augmenter certaines limitations de vitesse en Angleterre.
18/07/2018

Alors qu'en France on applique le 80 km/h sur le réseau secondaire sans séparateur depuis le 1er juillet, nos voisins anglais réfléchissent à limiter la frustration de certains automobilistes, pourquoi pas en augmentant les limitations de vitesse sur les zones de travaux en l’absence des ouvriers, notamment de nuit.

Le débat sur le passage à 80 km/h sur une partie du réseau secondaire a souligné la question que les limitations de vitesse (et le code de la route en général) seraient mieux respectées si elles étaient moins dogmatiques et tenaient un peu plus du contexte. En ce sens, le site anglais AutoExpress nous apprend que Highway England envisage d’augmenter les limitations de vitesse sur les zones de travaux si les conditions s’y prêtent.

Réduire la frustration

L’idée n’est pas de supprimer les limitations sur les zones de travaux mais de tenir compte de l’absence d’activité humaine sur ces zones, lorsque le trafic est moindre… Pour résumer lorsque la tentation d’appuyer un peu plus fort est plus présente, d’autant que l’aspect « danger » est bien moindre à la traversée de ces « ghost sites » (sites fantômes) pouvant néanmoins générer des embouteillages (voire plus) en réaction à d’importants coups de frein. Ainsi, alors que la limitation de vitesse sur une zone de travaux sur une autoroute anglaise est de 50 mph (80 km/h), les limitations pourraient être revues à la hausse. 55 ou 60 mph (88 ou 96 km/h) si la zone de travaux est dépourvue de personnels, si la circulation est très fluide, en tenant compte des éventuelles voies plus étroites... Il est pris pour exemple le dimanche ou en fonction du placement des employés. S’ils sont par exemple tous sur le sens Londres – Province, le sens Province – Londres pourraient être moins limité.

Si les radars chantiers sont également présents en Grande-Bretagne, ces limitations de vitesse dynamiques (ou adaptatives) semblent une idée judicieuse. Au-delà de la frustration des automobilistes, Highway England a livré en conclusions d’une étude interne que les embouteillages sur le réseau autoroutier coûte 9 milliards de Livres (10,1 milliards d'euros) en perte de productivité et carburant inutilement brûlé par an.

Source : AutoExpress


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires