Blog auto > Actualités > Opel > Opel rejoint PSA pour devenir un champion européen.

Opel rejoint PSA pour devenir un champion européen.

Opel rejoint PSA pour devenir un champion européen.
01/08/2017

Annoncé le 6 mars dernier, l’acquisition d’Opel (et Vauxhall) par Groupe PSA vient d’être finalisée. L’objectif ? Permettre à la marque au blitz d’être rentable dès 2020.

Si le montant du rachat des filiales Opel et Vauxhall à General Motors n’a pas été précisé par Groupe PSA, le chiffre de 2,2 milliards d’euros avait circulé en mars dernier, lorsque les grandes manoeuvres avaient débuté. À ce tarif, il semble que Groupe PSA réalise une bonne affaire avec pour effet immédiat de devenir numéro 2 européen. Derrière les (intouchables) 23,3% du groupe Volkswagen, Groupe PSA additionne les 6,3% du duo Opel/Vauxhall, les 6% de Peugeot, les 3,9% de Citroën et les 0,3% de DS pour obtenir 16,5% de parts de marché. C’est loin devant les 10,5% de Renault-Nissan, ex n°2.

Questions de synergie

D’ici 100 jours, le nouveau CEO d’Opel/Vauxhall (Michael Lohscheller) précisera le plan stratégique du groupe soutenu par PSA. L’objectif premier est avant tout de mettre en place les synergies de groupe. Le Groupe PSA les estime à 1,7 milliards d’euros par an notamment grâce à l’emploi de groupes moteurs, châssis et technologies communes. D'autres économies d’échelle devraient suivre. Reste la question de l’emploi. L’objectif à moyen terme est de remettre Opel sur la voie de la rentabilité, en 2020. En ce sens, deux collaborateurs de Carlos Tavares débarquent chez Opel : Rémi Girardon à la direction industrielle et Philippe de Rovira à la direction financière.

Quid d’Opel et Vauxhall ?

À première vue, Opel, Vauxhall, Peugeot, Citroën… sont concurrents. À priori seulement, car avec une stratégie bien établie, chaque marque peut se nourrir des autres pour demeurer des valeurs sûres sur des marchés préférentiels…. Vauxhall en Grande-Bretagne, Opel en Allemagne… Notons que des relations avec General Motors resteront. Les Américains continueront de fournir l’Ampera-E (cousine allemande de la Chevrolet Volt) tandis que les Allemands poursuivront la fabrication de Buick et d’Holden pour les USA et l’Australie à partir de la Cascada et de l’Insignia. Optimiste et confiant de son savoir-savoir du redressement (comme ce fut le cas de manière spectaculaire avec Peugeot), Carlos Tavares déclaré dans le communiqué du groupe : « Nous saurons saisir l’opportunité de nous renforcer mutuellement et de conquérir de nouveaux clients grâce à la mise en oeuvre du plan de performance d’Opel et Vauxhall mettront en oeuvre. En parallèle, la mise en oeuvre du plan Push to Pass reste une priorité pour les équipes, elles rentent concentrées sur la réalisation des objectifs. Nous sommes confiants dans la dynamique que ces stratégies peuvent créer, pour le bénéficie de nos clients et de nos salariés ».

Source : Groupe PSA


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires