Blog auto > Actualités > Ford > Plombier texan, son ancien pick-up se retrouve en Syrie

Plombier texan, son ancien pick-up se retrouve en Syrie

Plombier texan, son ancien pick-up se retrouve en Syrie
18/12/2015

Voilà un an, des médias américains ont relayé des images du groupe djihadiste Ansar al-Din opérant près de Alep en Syrie. Il y figure un truck Ford F-250 sur lequel est monté un canon antiaérien. Détail, sur la porte figure le nom et le numéro de téléphone de l’ancien propriétaire : Un plombier texan dont la vie est depuis un cauchemar.

Il s’appelle Mark Oberholtzer. À Texas City, il était plombier. Comme de nombreux artisans américains, il travaillait avec un pick-up. Un Ford F-250, version allongée du plus célèbre et aimé des véhicules américains. En 2013, Mark Oberholtzer se rend dans une concession Ford de Houston afin de changer son véhicule. Selon un processus de reprise, il reçoit un nouveau véhicule et se débarrasse de l’ancien. Cela aurait pu (dû) en rester là, mais quelques mois après, il reçoit des menaces de mort directement sur son téléphone. La cause ? Son pick-up s’est retrouvé à passer à la télévision entre les mains de Daech, un canon anti-aérien dans la benne. Le nom de son entreprise et son numéro de téléphone y figurent toujours ! Face aux nombreuses menaces (plusieurs centaines), le plombier a fermé boutique et quitté la ville. Désormais, sous les bons conseils du FBI et de la sécurité intérieure, Mark Oberholtzer sort de chez lui armé.

Itinéraire désastreux d’un véhicule d’occasion

Le plombier texan a porté plainte contre AutoNation Ford Gulf Freeway. Il réclame également un million de dollars (920 000€) de dommages et intérêts pour « fraude, négligence et diffamation » afin de se reconstruire, lui et sa carrière.

La question demeure. Que s’est-il passé pour qu’un pick-up Ford se retrouve d’une concession de Houston aux environs de Alep entre les mains de terroristes ? La réponse est à la fois simple et déconcertante… Il est apparu que le véhicule s’est retrouvé dans un lot vendu aux enchères. De là, le pick-up fut expédié en Turquie avant de traverser la frontière pour rejoindre les terroristes de Ansar al-Din via des complicités qui restent à établir mais qui ne concerne pas directement l’affaire de Mark Oberholtzer. La responsabilité de la concession de Houston dans le cauchemar du plombier texan réside dans le fait que les inscriptions professionnelles (nom et numéro de téléphone) ne furent jamais effacées. Oberholtzer a précisé qu’il avait proposé de les enlever lui-même mais que l’employé de Ford a refusé prétextant avoir une meilleure méthode afin de préserver la peinture. Une petite erreur aux lourdes conséquences.

Avec AFP et Jalopnik

L'oncle Sam se demande pourquoi Deach roule tant en Toyota


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires