Blog auto > Actualités > Jeep > Qui es-tu Mike Manley ?

Qui es-tu Mike Manley ?

Qui es-tu Mike Manley ?
23/07/2018

En l’espace de quelques heures, cet ingénieur anglais de 54 ans a pris la succession de Sergio Marchionne à la tête du Fiat Chrysler Automobiles (FCA) samedi. Présentation d’un homme qui est le grand artisan du retour au premier plan de Jeep.

Afin de placer Mike Manley au sein de l’échiquier FCA mais aussi du secteur automobile mondial, un chiffre semble suffire. À sa prise de fonction à la tête de Jeep en 2009, le constructeur a vendu environ 337 000 voitures, essentiellement aux Etats-Unis. En 2017, la marque américaine a vendu 1,4 million de véhicules dans le monde (dont un peu plus de 820 000 aux USA). On peut ajouter que dans l’intervalle, le constructeur a vu son nombre d’usines passer de 4 à 10. De quoi en faire l’un des hommes fort du groupe FCA et un successeur incontesté à Sergio Marchionne comme administrateur délégué (John Elkann reste à la tête de la holding). L’Italien de 66 ans s’est retiré de manière plus précoce que prévue pour soucis de santé après 14 ans de bons et loyaux services.

Jeep une marque spécialisée devenue grand public

Au-delà des ventes de Jeep, Mike Manley est parvenu à réaliser un tour de force. Formé au sein des ventes du groupe Daimler, il a réussi à faire de Jeep, non plus le spécialiste du 4x4 proche de l’US Army mais une marque grand public dans la vague mondiale des SUV. Au point d’en faire LA cash machine du groupe FCA. En une petite décennie, on lui doit la renaissance du Wrangler en plus du Compass II, du Grand Cherokee et surtout du Renegade, le grand succès de Jeep de ce côté de l’Atlantique. En 2015, il a également pris la direction de RAM.

Appliquer le plan stratégique présenté en juin

Septième constructeur mondial, FCA connait des fortunes diverses au sein des marques du groupe. Si Jeep et RAM sont en pleine forme, Fiat et Chrysler sont des situations plus délicates et Alfa Romeo n’a pas encore renoué avec les bénéfices. D’après les chiffres de Morgan Stanley, les seules marques RAM et Jeep occasionnent un chiffre d’affaires de 84 milliards de dollars par an, soit environ les deux tiers du groupe FCA. C’est dans ce contexte que le plan stratégique présenté en juin dernier par Marchionne a mis la barre sur les SUV. L’ambition étant qu’un SUV sur 12 vendus dans le monde en 2022 soit issu du groupe. Pour cela, Jeep a 9 nouveautés produits prévus, dont 4 électriques, et qui permettraient au passage une incursion sur 3 nouveaux segments. L’hybride et l’électrique, des technologies sur lesquelles FCA est extrêmement en retard. Il faut dire que du temps de Marchionne cela n’apparaissait pas du tout comme une priorité !

Réputé plus habile pour conclure des affaires que pour les faire prospérer, Sergio Marchionne laisse à Mike Manley un groupe en partie restructuré tant dans le fond que dans la forme. Le nouvel homme fort mais discret de FCA devrait parvenir à en faire un groupe rentable, notamment en parvenant enfin à percer en Chine.

Le fait que pour la première fois un non-italien dirige Fiat a néanmoins de quoi inquiéter les employés de la marque turinoise. En effet, la gestion de Fiat pourrait être un volet plus compliqué pour Mike Manley avec en premier lieu le renouvellement de la gamme 500 (relancée en 2007) et l’éventualité de la fermeture de quelques sites, notamment celui de Melfi dont nous parlions il y a peu à travers la signature de Cristiano Ronaldo à la Juventus.

Avec AFP


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires