Blog auto > Actualités > Renault > Renault Alaskan : La Colombie, puis le monde !

Renault Alaskan : La Colombie, puis le monde !

Renault Alaskan : La Colombie, puis le monde !
01/07/2016

Moins d'un an après la présentation du show truck, Renault officialise son premier pick-up : l’Alaskan. Il sera d’abord commercialisé en Colombie avant d’être plus largement proposé en Amérique du Sud, puis dans le reste du monde.

Le voilà le premier pick-up Renault ! Du moins si l’on met de côté la version Oroch du Duster vendue comme une Renault dans l’Amérique latine. C’est pourquoi la firme au losange met en avant les capacités de sa nouvelle voiture mondiale : Une tonne de charge utile et 3,5 tonnes de capacités de remorquage, une garde au sol de 23 centimètres, le tout accompagné par des motorisations 4 cylindres de 160 ou 190 chevaux (essence ou diesel), une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique à 7 rapports et un différentiel à glissement limité électronique permettant trois modes de conduite (2WD en condition normale, 4H en cas d’adhérence précaire et 4LO en cas perte totale de traction).

Renault précise que la benne se veut résistante aux UV, antidérapante et hydrofuge (protection contre l’humidité). S’ajoute un système d’attaches avec rails intégrés ainsi que 4 crochets d’arrimage.

Pick-up mondial bientôt chez nous.

Esthétiquement, il y a peu de différences entre le concept de septembre 2015 et le véhicule présenté hier soir, une fois que l’on élimine les gadgets du show truck. La face avant parait plus robuste et moins high-tech tout en intégrant les feux de jour Full LED en forme de C comme il de rigueur depuis la présentation de la Talisman. Disponible en version simple ou double cabine, l’habitacle du pick-up Renault est assez peu détaillé dans les visuels fournis. Surpiqûres, écran tactile de 7 pouces, sièges chauffants, climatisation automatique bizone, vision 360° et éventuellement la navigation seront proposés au catalogue des options. Reste l'impression de matériaux surtout résistants.

Qui dit options, dit prix. Pour l’heure rien n’est évoqué sur le sujet et pour cause ! Assemblé dans l’usine mexicaine de Cuernavaca, l’Alaskan débutera prochainement sa carrière en Colombie avant de débarquer dans toute l’Amérique latine grâce au site argentin de Cordoba. Le continent latino-américain est la priorité pour Renault qui affirme qu’en 2015, « 15 millions de VUL ont été vendus dans le monde et le segment des pick-up représente plus d’un tiers des immatriculations avec 5 millions d’unités ». Sous-entendu que la croissance du marché auto en Am-Sud est soutenu par ce segment.

Sans trop de détails sur le calendrier, le Renault Alaskan sera commercialisé dans le reste du monde. On pense forcément à l’Europe puisqu’il sera également produit en Espagne. L’Alaskan sera néanmoins vendu dans le réseau utilitaire. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires