Blog auto > Actualités > Renault > Une Kwid électrique pour la Chine

Une Kwid électrique pour la Chine

Une Kwid électrique pour la Chine
28/11/2017

Estimant que la Leaf et la Fluence sont des électriques très chères pour le pays, Carlos Ghosn a confirmé l’arrivée prochaine d’une Kwid 100% électrique en Chine.

On se doutait bien que la Kwid avait des vocations mondiales. Créée dans les centres techniques et de design de Mumbai et Chennai et commercialisée en Inde depuis le printemps 2015, la Renault low-cost a débuté depuis peu une nouvelle carrière en Amérique Latine comme annoncée au salon de Buenos Aires en juin dernier. La Kwid sud-américaine sera produite par Renault do Brazil selon des standards de qualité supérieurs afin de répondre à la clientèle locale, impliquant ainsi un coût de production (et donc de vente) supérieur. Renault expliquait il y a quelques mois ambitionner d’en produire 130 000 par an. #RoadToTheTop !

La route vers les sommets passe aussi (et surtout ?) par la Chine. Mais plutôt que de proposer une énième citadine low-cost dans un pays qui n’en manque pas, Carlos Ghosn a opté pour une version électrifiée de la Kwid. Au cours d’un entretien avec Automotive News, il s’en explique : « En Chine, nous ne pouvons pas vendre la Leaf (de Nissan) qui est trop chère et trop sophistiquée, ni la Fluence qui est trop chère ». Ainsi est née l’idée d’une voiture électrique low-cost qui serait pas trop chère, donc.

Défi fou ?

Comme Volkswagen avec son partenaire chinois Jianghuai, Renault souhaite proposer une électrique low-cost via la Kwid EV. Le défi parait immense tant les termes « low-cost » et « voiture électrique » semblent incompatibles. Néanmoins, soulignons qu’en Europe déjà, Renault propose la Twizy, le quadricycle électrique commercialisé en France à partir de 7 440 euros dans sa version Life 45. En travaillant à partir de la Kwid, le défi parait finalement un peu moins fou. Toujours est-il que le projet serait très avancé selon le PDG de l’alliance : « Je viens juste de la tester en Chine. Ce sera une voiture très sophistiquée à bas coût ». Et d’ajouter « Une fois que cela marchera en Chine, il n’y aura aucune raison de ne pas la commercialiser en Inde, au Brésil, au Moyen-Orient ». En Europe ? Non, la Kwid n’a aucune vocation à venir chez nous, même sous les traits d’une Dacia.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires