Blog auto > Actualités > Vitres noires, vitres surteintées… C’est la jungle !

Vitres noires, vitres surteintées… C’est la jungle !

Vitres noires, vitres surteintées… C’est la jungle !
10/11/2015

Les vitres latérales avant surteintées sont dans le collimateur du premier ministre. L’idée serait de les interdire par décret. Il pourrait en coûter 135€ et un retrait de 3 points aux futurs contrevenants. Pour autant, il y semble y avoir une certaine confusion entre vitres noires et surteintées.

Évoquée depuis le début de l’année, l’interdiction des vitres teintées (selon le journal Le Parisien / Aujourd’hui en France) va une nouvelle fois crisper l’ensemble des automobilistes de France. Le premier ministre, Manuel Valls, pourrait faire prochainement publier un décret interdisant de faire teinter ses vitres avant et pare-brise au nom de la sécurité routière. 135€ d’amende et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Si la mesure est demandée par les forces de l’ordre depuis longtemps, les professionnels du secteur craignent pour l’emploi. Ce qu’il apparait surtout, c’est la grande confusion entre vitres teintées, surteintées et noires.

Avantages pour certains, inconvénients pour d’autres.

Selon le secteur, 160 000 véhicules sont chaque année équipées de vitres plus ou moins teintées. Le principe n’est pas seulement esthétique, il y a de nombreux avantages : Offrir une sécurité de l’habitacle pour ses occupants comme pour les objets qui s’y trouvent, renforcer la solidité des vitres, réduire l’effet de serre, notamment pour les enfants, réduire ainsi la climatisation et donc la consommation (le chiffre de 3% est avancé par le secteur de la filtration). Ajoutons également la protection des malades en ambulance ou des personnalités lorsqu’il s’agit de véhicules officiels ou de l’État.

Des avantages, mais aussi des inconvénients : Difficultés pour les forces de l’ordre d’identifier le ou les occupants, les éventuelles infractions, les intentions du ou des occupants lors d’un contrôle. Incertitude également pour les autres usagers de la route, notamment les deux roues qui cherchent à croiser le regard du conducteur, notamment lors des croisements.

50 nuances de vitres teintées.

Il serait étonnant que le décret interdise totalement toute forme de teintage des vitres, tandis que les vitres arrière ne devraient pas être concernées. L’industrie automobile teinte de nombreux modèles chaque année à 30%, conformément à la norme établie. Plus le pourcentage est bas, moins la lumière passe.

Ce qui semble par contre dangereux, c’est effectivement le surteintage à 5% ou vitre noire. Dangereux pour ceux à l’extérieur, comme à l’intérieur notamment en conduite de nuit. Espérons qu’un compromis à hauteur d’un teintage à 30 ou 50% sera défini, que les futures contrevenants auront le temps de se mettre en conformité, le délais de 6 mois envisagé pour fair retirer les films semble un peu court. La rétroactivité des sanctions parait contestable devant les tribunaux.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires