Blog auto > Buzz et insolite > 20 000 km, le road trip absolu de Londres à New-York !

20 000 km, le road trip absolu de Londres à New-York !

20 000 km, le road trip absolu de Londres à New-York !
31/03/2015

Cela ressemble à un fantasme ou à une rêverie, mais cela pourrait bien être le projet de toute une vie pour Vladimir Yakunin, un proche de Vladimir Poutine. Le président des chemins de fer russes a lancé son idée de Trans-Eurasian Belt Development. Une autoroute à travers la Russie et le Détroit de Béring afin de relier par la route Londres à New-York.

Difficilement imaginable, impensable même et de toute évidence très, très cher. Voilà comment on pourrait grossièrement résumer le projet du Trans-Eurasian Belt Development du président des chemins de fer russes, Vladimir Yakunin. Un projet d’autoroute à travers la Russie, la Sibérie et le Détroit de Bering afin de relier Londres à New-York par la route. Le road trip ultime ferait quelques 20 000 kilomètres. Le projet s’appuie en partie sur les infrastructures déjà existantes (de Londres à Moscou et de Fairbanks à New-York), mais il faudra aussi investir considérablement pour construire les quelques 9 980 km qui manquent pour l’instant.

Désenclaver toute une partie du monde

Selon le Siberian Times, l’imagination de Vladimir Yakunin serait un moyen de redéfinir le monde à travers une route internationale et « inter-civilisation ». « Une alternative au modèle actuel qui a causé une crise systémique. Le projet pourrait façonner un nouveau monde, une zone du futur ». Une quinzaine d’industries pourraient y naître, de même que des villes et bien-sûr des emplois. On veut bien le croire puisque c’est ainsi que se sont développé les civilisations au fil de l’Histoire ! Présenté ainsi, le TEBD est séduisant. C’est oublier l’immensité des travaux, leur durée, leur coût et leur complexité. Car s’il n’y a pas d’autoroute en Sibérie c’est qu’il y fait terriblement froid l’hiver et que la topographie de la région s’y prête guère*. Le tracé tout au sud de la Russie et longeant le Kazahakstan et la Mongolie promet également d’importantes chaleurs estivales, des orages démentiels... 

Et puis il y a la traversée du Détroit de Béring. Elle pourrait se faire à l’aide des îles Diomède. À la fois ambitieux et certainement disgracieux pour la nature…

Les projets titanesques, une vieille habitude russe…

En octobre 2014, Russes et Chinois ont déjà signé un accord de ligne à haute vitesse afin de relier par 2 jours de train Moscou à Pékin (7 000 km). Le budget prévisionnel est de 230 milliards de dollars. Un projet qui pointe l’obsolescence du Transsibérien, 9 285 km de chemin de fer reliant Moscou et Vladivostok sur la côte Pacifique, inauguré en 1904 et largement financé par les emprunts français et la compagnie internationale des wagons-lits. Cette ligne est en partie doublée par la Magistrale Baïkal-Amour (4 234 km) née en 1984, un véritable gouffre financier. Le projet plus criminel est certainement la Grande Volga voulue par Staline dans les années 1920 et 1930. Relier Moscou à St-Petersburg ainsi qu’à 5 mers (Azov, Blanche, Baltique, Caspienne et Noire) au mépris des villes inondés et des travailleurs forcés du goulag. Des milliers y sont morts. 

Citons également la disparition de la mer d’Aral entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan par le détournement des deux fleuves Syr-Daria et Amou-Daria qui l’alimentaient dans le but d’établir de gigantesques champs de coton. Une idée datant de 1918. Un siècle plus tard, la superficie de cette mer a été divisé presque par 10. Si les paysages offerts sont extrêmement spectaculaires, ils symbolisent toute la folie des bolchéviques.

* Les sols sont essentiellement en pergélisol. Gelé en permanence cette partie des sols est instable en cas de réchauffement. Les explications du CNRS.

Illustration : CNN. Photographies : Siberian Times et JLR


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires