Blog auto > Buzz et insolite > Ah si j’étais riche

Ah si j’étais riche

Ah si j’étais riche
22/10/2014

C’est en lisant un billet de Yves Maroselli sur le blog Auto Addict (le pendant auto du magazine Le Point) que je me suis demandé, et moi en quoi roulerai-je si je décrochais la super cagnotte ? Des millions d’euros à ne plus savoir quoi en faire. La réflexion n’est pas si évidente.

Passons sur ce qui totalement improbable comme les Ferrari de collection à plusieurs (dizaines de) millions d’euros, les toutes petites séries ou les productions limitées aux clients fidèles. Ce n’est pas parce que j'ai gagné à l’euro-million que je roulerai demain en 250 GTO, en McLaren P1 ou en Lamborghini Veneno Roadster. 

Du reste, le cliché du nouveau riche qui s’offre une Ferrari pour la rendre 3 moins plus tard faute de points sur son permis et/ou à la suite d’une énorme frayeur ne repose sur pas grand chose. En effet, une étude du cabinet MG Conseil révélait en 2013 que les grands gagnants de la Française des Jeux restaient les pieds sur terre une fois le pactole encaissé. Le Top 3 des voitures de la nouvelle vie sont des Mercedes dans 16% des cas (premium mais sans plus), des Renault à 12% (et oui) et plus largement des 4x4 à 12%. Suivent des Peugeot, des Volkswagen, des Audi, des monospaces…

L'apprentissage de la richesse

D’après les travaux des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot l’apprentissage de la richesse impose des erreurs certes, mais la plupart des personnes rencontrées s’imposent de rester les pieds sur terre, très loin du cliché renvoyé par la sinistre comédie « Les Tuches » (2010). La réalité semble se rapprocher du comportement de Jean-Pierre Darroussin dans « Ah ! si j’étais riche » (2002). Des comportements relativement discrets même si la conquête de la sécurité et du bien-être est une nouvelle priorité (propriété, vacances, aider les enfants…) sans pour autant transférer le Château Margaux dans les bouteilles de piquette de Shopi. Faut-il pour autant se rendre chez Renault et acheter une Clio IV Estate avec toutes les options, sans recourir au financement, afin de rester soi-même ?

La voiture de mes rêves… réalisables.

À bien y réfléchir, ma nouvelle aisance financière ne me pousserait pas véritablement à m’acheter la voiture des rêves réalisables. Mais plutôt plusieurs en ayant recours à des financements de location longue durée (plutôt raccourcis). Je pourrai ainsi changer de voiture tous les ans ou tous les deux ans, sans pour autant jeter l’argent par les fenêtres (enfin pas trop) et me faire une idée sur la meilleure compacte exotique entre la Volvo V40 et la Mazda 3. Laquelle est la plus agréable pour un week-end à Deauville entre la F-Type et la 911 Targa ? Le Range Rover est-il le meilleur véhicule pour aller skier ?

Y’aura-t-il un jour un phénomène de lassitude ? Je n’en ai pas l’impression. Gagnant du loto ou pas, la problématique de la mobilité urbaine se posera toujours et il est hors de question d’être servi par un chauffeur. J’en reviendrai alors à une voiture très bien équipée certes, mais qui ne sera pas bien différente de mes voisins et de mes collègues (puisque j’aurai décidé de toujours travailler). Finalement, la voiture d’un gagnant du loto semble être une Renault, une Peugeot, une Citroën, une Volkswagen, un monospace… comme tout le monde en fait. En attendant le week-end et la libération d’une beauté endormie dans le garage… 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires