Blog auto > Buzz et insolite > Audi > Audi retire sa publicité sexiste en Chine

Audi retire sa publicité sexiste en Chine

Audi retire sa publicité sexiste en Chine
21/07/2017

Après s’être trouvé sur le front de la critique pour la diffusion d’une publicité qui compare une future mariée à des voitures d’occasion, Audi a présenté ses excuses et retiré le spot incriminé.

Diffusée sur internet et dans les cinémas, la publicité de la marque aux quatre anneaux avait pour but de promouvoir son nouveau service de vente de voitures d’occasion. Pour se démarquer, ses créatifs ont pris le parti de l’humour. Un humour de bien mauvais goût qui a mis un des big 3 du marché chinois au centre d’un gigantesque bad buzz.

La publicité qui a tant choqué les Chinois met en scène une belle-mère qui interrompt brutalement une cérémonie de mariage pour examiner sous toutes les coutures sa future belle-fille. Elle lui pince le nez et les oreilles, lui vérifie sa dentition donne son approbation à son fils avant de se souvenir qu’elle a oublié de vérifier la poitrine de la jeune femme. Le film se termine avec pour slogan “Une importante décision doit être prise avec soin”.

voir la vidéo sur YouTube

Le spot a créé une gigantesque levée de couteaux sur les réseaux sociaux chinois. Les appels aux boycott du constructeur allemand se multiplient tandis que des milliers de personnes sur Weibo affichent leur dégoût pour une publicité sexiste qui compare une jeune femme à du bétail. Dans une société chinoise en pleine mutation, la publicité créée également le débat sur les valeurs contemporaines du mariage.

Dans un communiqué cité par l’AFP, Audi a présenté “ses profonds regrets” pour un spot “qui ne correspond en aucune façon aux valeurs de notre entreprise”. Une revue interne a également été lancée par le constructeur d’Ingolstadt afin d’éviter qu’un nouveau faux pas ne se produise à l’avenir.

Une démarche indispensable tant la confusion règne dans cette affaire. Le site de la BBC a diffusé, puis retiré, un commentaire d’un cadre du constructeur allemand basé à Hong Kong mettant en cause le partenaire chinois de la marque. Un témoignage qui laissait sous entendre que le constructeur n’avait pas approuvé une publicité faite en son nom. 


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires