Blog auto > Buzz et insolite > Volvo > Envie de la Volvo d'Erich Honecker ?

Envie de la Volvo d'Erich Honecker ?

Envie de la Volvo d'Erich Honecker ?
10/11/2016

Dans la série des voitures de dictateurs, la Volvo 264 TE de l’ancien président d’Allemagne de l’Est (Erich Honecker) sera mise aux enchères ce samedi à Caen à l’occasion d’une vente Interencheres sur les objets militaires et souvenirs historiques de la Guerre Froide.

L’ex Allemagne de l’Est (ou RDA) a quelques chose de tendance. Si la Trabant est sympathique de simplicité et de rusticité et qu’on a aimé le film « Good Bye Lenin » , la RDA c’était aussi la Stasi, des arrestations arbitraires, un niveau de vie frisant la pauvreté extrême derrière un rideau de fer où la seule idée individualiste pouvait mener en prison. Restent des souvenirs, dont certains seront mis aux enchères samedi prochain à Caen par la maison Interencheres. Parmi les 233 lots (essentiellement venus d’ex RDA) se trouve la Volvo 264 TE de 1987 dévolue aux déplacements d’Erich Honecker lors de ses deux dernières années à la présidence du Conseil d’État de la RDA (1979 - 1989) en plus d’être secrétaire général du comité central du Parti socialiste unifié d’Allemagne et Président du Conseil national de défense Est-allemand. Si Erich Honecker semblait apprécier les Volvo, il a également fait de nombreux déplacements à bord d’une Citroën CX Prestige.

Estimation : 4 000 euros

Étonnement, le lot 184 de la vente semble très accessible avec une mise à prix à 4 000 euros. Il faut dire que cette Volvo 264 TE allongée de 80 centimètres apparait dans un piteux état entre une peinture « fanée » et des signes visibles de corrosion. Le moteur V6 essence est associé à une boîte automatique Daimler sans plus de détails si ce n’est les 135 000 kilomètres affichés au compteur.

Le descriptif affirme néanmoins un « bon état général » avec pour arguments des portes qui ferment bien ainsi que la présence de toutes les garnitures. L’intérieur velours est décrit en « bon état, juste à rafraichir ».

Véhicule historique, cette limousine présidentielle ne recèle aucun papiers sur le régime est-allemand. Pas même ses propres papiers ! Interencheres confirme néanmoins que l’ancien propriétaire avait racheté le véhicule en 1996 lors d’une vente aux enchères en Allemagne.

Rencontre avec la Dacia de Ceausescu


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires