Blog auto > Buzz et insolite > General Lee prié de se faire discret

General Lee prié de se faire discret

General Lee prié de se faire discret
03/07/2015

Aux États-Unis, le drapeau confédéré est très mal vu depuis la tuerie de Charleston. Apple et Wal-Mart l’ont tout simplement banni tandis que TV Land, un réseau câblé, est vivement critiqué pour avoir programmé une énième rediffusion de la série « Sherif fais-moi peur » où le drapeau confédéré recouvre le toit de la Dodge Charger 1969 des frères Duke.

Vous vous souvenez de la série « Sherif fais-moi peur » ? Les aventures des frères Duke face à des policiers pas très malins et une voiture devenue culte, une Dodge Charger 1969 baptisée General Lee ? Toute une époque… Sauf qu’aujourd’hui un détail ne colle plus. Le drapeau confédéré sur le toit de la Dodge. Un drapeau qui ne dérangeait pas plus que cela jusqu’à la tuerie de Charleston, le mois dernier. Suspect principal du meurtre de 9 personnes dans une église de la communauté noire, Dylann Roof a été appréhendé. 

Depuis, les médias américains ont dépiauté sa vie, diffusant certaines photos de son compte Facebook. On y voit les drapeaux de l’Afrique du Sud sous le régime de l’Apartheid et de la Rhodésie (devenue Zimbabwe), autre régime raciste. Une autre photo montre Dylann Roof posant fièrement avec le drapeau confédéré. Le symbole des états du sud (du Texas à la Caroline du Nord) unis de la sécession consécutive à l’abolition de l’esclavage décidée en 1860 par le gouvernement fédéral d’Abraham Lincoln. Il en résulta la guerre de Sécession, une guerre civile qui dura de 1861 à 1865, plus de 600 000 morts. L’un des héros des confédérés fut le Général Robert Edward Lee, commandant victorieux de plusieurs batailles avant d’être défait par l’Union à Gettysburg en 1863 (plus de 7 000 morts). Il alla jusqu’à enrôler et armer les esclaves (en promettant l’émancipation) à l’approche de la capitulation d’Appomattox, en 1865.

General Lee, un relent sudiste et donc raciste ?

À présent que l’Histoire a été rappelée, il semble évident que le General Lee de « Sherif fais-moi peur » rappelle le bon vieux temps du sud, là où il ne faisait pas bon être noir… Pourtant, la série fut diffusée pour la première fois en 1979 sur CBS et General Lee n’a jamais vraiment dérangé jusqu’au massacre de Charleston même si de nombreuses associations pour les droits civiques militent contre le drapeau confédéré depuis des années. Ce drapeau fait partie de la culture des états du sud. Outre les bikers et les amoureux des trucks, la croix de Saint-André bleue sur fond rouge et frappée des 13 étoiles qui représentent les 13 états de la sécession, flotta jusqu’en 2000 au sommet du dôme du Capitole de Columbia, capitale de Caroline du Sud. Dans un article de Libération de janvier 2000, ses défenseurs ont un discours limpide : « Ce drapeau symbolise notre identité culturelle, notre patrimoine, nos racines. Il n’a aucune connotation raciste » rétorque le révérend Bobby Eubanks.

Aujourd’hui, l’information (donc la polémique) va beaucoup plus vite et génère des points de crispations qui impliquent des réactions rapides pour certaines marques. Apple a banni l’ensemble de ses jeux ou le drapeau confédéré apparait tandis que Wal-Mart a retiré tous ses articles où figure cette bannière. Apple n’a pas pour autant retiré les jeux sur le seconde guerre mondiale où figure le drapeau nazi. Pire, un client est parvenu à tromper Wal-Mart en commandant un gâteau où figure le drapeau de Daech après que l’enseigne lui ait refusé un même gâteau avec le drapeau confédéré.

Quant à General Lee, Warner Brothers (créateur de la série et détenteur des droits commerciaux) a décidé de retirer toutes les répliques possédant le drapeau confédéré sur son toit, dans la foulée de la démarche de eBay et Amazon de stopper toute vente de produit avec le drapeau.

Les défenseurs de « Sherif fais-moi peur » indiquent que le drapeau confédéré ne sert aucun propos raciste dans la série. Dans mes souvenirs, cela me semble vrai. Reste à savoir si la polémique s’éteindra aussi vite qu’elle est apparue, comme un énième point de crispation médiatique ?


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires