Blog auto > Buzz et insolite > Nissan > La Tama, l'ancêtre de la Nissan Leaf

La Tama, l'ancêtre de la Nissan Leaf

La Tama, l'ancêtre de la Nissan Leaf
30/06/2017

En cette période de pré-lancement de la nouvelle Leaf, Nissan fête les 70 ans de sa première voiture électrique : la Tama.

Avant de se trouver en tête d’affiche des technologies de la transition énergétique, la motorisation électrique a connu un long et riche passé. Les premiers véhicules électriques sont apparus XIXème siècle lors de l’essor de l’automobile. Supplanté par le moteur à combustion, le moteur électrique a connu quelques résurgences conjoncturelles avant de connaître son (relatif) succès actuel.

La Tama, le premier véhicule électrique de Nissan

Après la seconde guerre mondiale, l’économie japonaise connaît une extrême pénurie d’essence. Pour adresser cette période de crise, la Tokyo Electro Automobile Co, nouvellement créée, entreprend le développement d’un véhicule électrique. Dès 1946, l’entreprise présente le prototype d’un camion léger équipé d’un moteur électrique de 4,5 chevaux pouvant atteindre 34 km/h. Produit dès avril 1947, ce fourgon de 2 places avec une capacité de charge de 500 kg est baptisé en l'honneur de la rivière qui borde son site de production : le Tama EOT47 est né.

La première voiture électrique, la Tama E4S-47, sort dans la foulée en mai 1947. Long de 3m20, le Tama affiche des proportions pour le moins compactes. Malgré son petit gabarit, ce véhicule de 2 portes peut transporter 4 personnes ce qui lui valut de connaître un certain succès comme Taxi. Son moteur de 36 volts développe une puissance de 3,3 KW pour une autonomie de 65 km/h et une vitesse maximale de 35 km/h.

Conçue par des ingénieurs issus de l’aéronautique, son design et sa conception mettent en oeuvre de nombreuses idées novatrices comme ses compartiments à batteries située sous le plancher de la cabine arrière. Chaque batterie était fournie avec des roulettes afin de permettre le remplacement rapide des batteries usées par des neuves.

Commercialisée sur le marché japonais tant comme une voiture de tourisme qu’un véhicule utilitaire, la Tama était proposée avec une motorisation électrique mais aussi essence. Deux déclinaisons, la Tama Junior et la Tama Senior, furent lancées avec un succès mitigé. 


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires