Blog auto > Buzz et insolite > Porsche > Le mystère de la Porsche 356 du lac des Quatre-Cantons

Le mystère de la Porsche 356 du lac des Quatre-Cantons

Le mystère de la Porsche 356 du lac des Quatre-Cantons
01/12/2014

Le 25 octobre, une équipe de plongeurs du club Poseidon de Lucerne, en Suisse, a remonté du fond du Lac des Quatre-Cantons une Porsche 356 Pré-A laissant libre court aux plus folles rumeurs.

Fondé en 1970, le Tauchsportgruppe Poseidon Luzern a remonté à la surface pas moins de 200 bateaux, 40 automobiles et même un avion. Mais le 17 mai dernier, à l’occasion de la journée annuelle de prévention sur la sécurité, le groupe de plongeurs a fait une étonnante découverte. Une Porsche 356, qui se révéla plus tard une 356 Pré-A, soit la toute première série (1948-1954) à porter le nom de son fondateur, gisant par 8 mètres de fond en un endroit isolé du Lac des Quatre-Cantons. 

La topographie du site et des alentours excluent qu’il s’agisse d’un accident de la route qui ne fut jamais porté à la connaissance des autorités.

Sur les lieux d’un crime ?

Habitués à remonter des épaves à la surface grâce à leur bateau, le Kon-Tiki, les dirigeants du club furent dans un premier temps stoppés par la police. En effet, à l’écart d’une route et face à une barre rocheuse, les plongeurs n’évoluaient-ils pas au milieu d’une scène de crime ? Le parquet a finalement donné son autorisation pour remonter l’épave le 25 octobre. Lors d’une première analyse en compagnie du Président du Club Porsche 356 Suisse, Franck Baumann, les enquêteurs furent rapidement orientés vers une simple fraude à l’assurance plutôt que le crime plus ou moins crapuleux auquel tout le monde pensait.

L’absence de cadavre (d’un squelette ni plus, ni moins), mais aussi du moteur sont des éléments qui vont en ce sens. Toujours est-il que la carrosserie de la 356 Pré-A est dans un piteux état, ayant souffert de plusieurs décennies de corrosion dans l’eau et ne semblant plus tenir qu'à la grâce des algues et des moules ! Sera-t-il possible de trouver un numéro de série permettant l’identification du dernier propriétaire ? Tel est le défi des enquêteurs. Ne reste plus qu’à savoir ce que deviendra cette épave. Nous sommes prêt à parier qu’elle deviendra après l'instruction une oeuvre d’art !

Toutes ces photos et bien plus encore sont à retrouver sur le flickr d'une affaire détaillée par Autoblog.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires