Blog auto > Buzz et insolite > les increvables !

les increvables !

les increvables !
14/04/2014

On en connait tous autour de nous. On en croise moult dans la rue. Ou on en possède nous-mêmes…

Quoi donc ?

Une increvable… C’est-à-dire une voiture qui date de la nuit des temps mais qui roule encore. Un modèle dont la fiabilité fait qu’on peut la faire durer loooooongtemps sans trop se focaliser sur son entretien.

Généralement, une increvable porte sur la carrosserie ou son intérieur les stigmates du temps qui passe et témoignent du désintérêt coupable que son propriétaire porte à son entretien. Mais contre toute attente, elle démarre tous les jours sans faillir depuis sa très lointaine mise en circulation. De nombreux accessoires périphériques ont rendu l’âme mais elle roule toujours !

Ouvrez l’œil autour de vous et vous verrez que les rues de nos villes, et les cours de fermes de nos campagnes sont peuplées d’increvables !

Alors que certains modèles âgés de 20 ans ont complètement disparu de nos écrans radars, vous vous rendrez compte que d’autres modèles sont encore massivement fidèles au poste, parfois dans un piteux état, mais toujours là !

Et souvent, même si elles sont passées de mode depuis les années 80 et que plus rien ne marche dessus, on les adore !

Lisez la suite de cet article et faites nous part de votre expérience ! Vous avez une increvable ? Partagez vos photos ! Vous voyez d’autres modèles candidats ? Proposez-les nous !

A quoi reconnait-on une increvable ?

Certains signes ne trompent pas… Enumérons-les en commençant par l’extérieur… Le propriétaire dudit véhicule a compris il y a longtemps que ce qui compte c’est la richesse intérieure, pas les vains artifices de look

-Une bonne increvable n’a plus de couleur. Soit elle est décolorée, soit son toit a pelé. Souvent, elle comporte au moins un élément de carrosserie d’une couleur différente, récupéré à la casse suite à un accrochage.

-Est-il vraiment besoin de préciser qu’une increvable qui se respecte est bien évidemment bignée de partout, surtout en milieu urbain? Rayures, enfoncement et griffes sont le lot de sa carrosserie. Bien évidemment, elle n’a plus toutes ses baguettes latérales, au moins l’une d’elles a rendu l’âme contre un mur agressif J

-Il lui manque de 1 à 4 enjoliveurs. Ceux qui restent sont des modèles aftermarket Norauto. Si comble du luxe, l’increvable a des jantes alu, ces dernières ont frotté sans ménagement environ 172 trottoirs chacune

Passons à l’intérieur si vous le voulez bien. Le propriétaire de l’increvable est un homme du monde, il aime recevoir.

-Elle a un arbre magique périmé pendu au rétro et un pare-soleil Nemo qui pend sur la vitre arrière

-Globalement, le dessous des sièges et les divers vides poches sont remplis de témoignages de sa vie passée : un lot de cartes Bison Futé offertes en 1996, des pièces en cuivre, parfois encore en Francs, une dizaine de bouteilles d’eau vides sous les sièges, des emballages de Mac Do des paquets de clopes vides eux aussi, même si son propriétaire ne fume pas… Et ce n’est que la base, on peut y trouver plein d’autres choses !

-En conséquence, son odeur oscille entre la Marlboro froide et le MacBacon. Avec un arrière reflux de gazole qui remonte. Miam

-Elle peut avoir les vitres électriques, mais au moins une ne fonctionne plus, rendant les passages au péage pénibles. Dans le même genre, elle peut aussi avoir une porte qui ne s’ouvre plus, ou un toit ouvrant condamné en le colmatant au mastic parce qu’il fuyait.

-Dans son coffre, on trouve de tout ! Globalement, tout ce qui peut contribuer à réparer l’increvable au cas fort improbable où elle tomberait en panne. Pêle-mêle, on peut trouver des bidons vides, divers outils et tournevis, des chiffons salis, des écrous en vrac. Un propriétaire prévoyant peut même y avoir mis un sac de couchage, pour y passer la nuit en cas d’avarie ou d’ivresse !

Notre sélection de modèles increvables.

Après d’âpres débats au bureau, nous avons sélectionné les modèles suivants. Nous vous laissons compléter la liste, si vous pensez que nous sommes passés à côté d’une perle increvable que vous connaissez !

-La Peugeot 205 : on ne parle pas ici de la GTI qui se collectionne désormais, mais plutôt de la GRD/ XRD blanche de base, comme celle en photo, qui est une 8ème main, avec les 4 derniers propriétaires qui étaient de jeunes conducteurs. Malgré tous les mauvais traitements qu’elle a subi, elle démarre encore au quart de tour.

-La Ford Mondeo ou la Citroën Xantia : dans les années 90, ces modèles ciblaient une clientèle familiale, plutôt âgée, qui en ont pris soin jusqu’au 200 000ème km. Après ça s’est dégradé… Voyez toutes ces Mondeo aux pare-chocs en charpie, et ces Xantia écrasées sur leurs sphères malades… Pourtant, il y en a encore partout !

-La R21 Nevada : LE break familial des années 80, tous les parents de mes potes en avaient quand j’étais môme, profitant de leurs 7 places fonctionnelles. Dans un panache de fumée émanant de son diesel atmosphérique de 71ch, la Nevada a traversé les années, et sert désormais comme une bête de somme… Vous noterez qu’elles sont TOUTES de ce beige métallisé horrible typique des Renault de cette époque

-La Golf 2 ou la BMW Série 3 génération E30 : dans les années 80, c’était les bagnoles type des jeunes cadres dynamiques, avant de tomber entre les mains des mecs désargentés qui en ont fait des supports de tuning low-cost à base de jantes Feu Vert, de paupières de phares et de pare-chocs peints à la bombe. Sans oublier la trappe à essence pseudo alu et le subwoofer dans le coffre. Un certain nombre a fini enroulé autour d’un arbre… mais il en reste pas mal en vie…

-La Merco 250D, génération W124 : on parle ici de l’increvable premium… Généralement dotée d’une boite auto et d’un siège à boules, elle a souvent commencé sa vie automobile chez les taxis G7, avant qu’on ne lui mette un attelage dans une 2ème vie… D’une fiabilité exceptionnelle, elles sont très convoitées pour l’export en Afrique… où elles repartent pour 500 000 kms de rab, souvent comme taxis, d’ailleurs, une forme de retour aux sources !

-Le vieux 4x4 pas ménagé, type Toy Land Cruiser ou Nissan Patrol. Ce qui est sûr c’est que son proprio ne l’a pas acheté pour frimer sur les boulevards comme un Porsche Cayenne, mais plutôt pour patauger dans la boue (dont il a pris la couleur à force…) D’ailleurs ça fait 25 ans qu’il s’y traine, servant à tout ce dont on peut avoir besoin dans une ferme… Sans donner le moindre signe de défaillance le plus souvent, grâce à la fiabilité métronomique des japonaises des eighties.

-… Mais la quintessence de l’increvable, pour nous, c’est le Citroën C15 ! L’utilitaire franchouillard par excellence. Produit à plus d’un million d’exemplaires de 1984 à 2006 (oui, vous avez bien lu, 22 ans de carrière), il y en a eu partout : beaucoup dans les PME, pas mal dans les administrations, des tonnes dans les exploitations agricoles… Maltraitées et peu entretenues dès leur mise en service, ces fourgonnettes restent des musts dans la France rurale, qui vante sa rusticité, et sa fiabilité… Du coup, celles qui restent s’échangent cher !

Et vous, vous en voyez d’autres ? 


À propos de l'auteur

Commentaires