Blog auto > Buzz et insolite > Porsche > Qui veut la Porsche de Janis Joplin ?

Qui veut la Porsche de Janis Joplin ?

Qui veut la Porsche de Janis Joplin ?
10/12/2015

Ce soir à New-York, la maison RM Sotheby’s met aux enchères la Porsche 356 C 1600 Cabriolet de Janis Joplin. Une voiture décorée par Dave Richards qui demeurait au Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland depuis 1995.

Membre du club des 27 au même titre que Jimi Hendrix ou Jim Morrisson, Janis Joplin a brûlé la chandelle par les deux bouts. Une vie excentrique, dangereuse, qui contribua à faire d’elle la reine de la soul psychédélique. Sa voix roque et sa présence scénique restent dans la mémoire de ses contemporains. Tandis que vous lisez cet article, profitez de quelques unes de ses plus grandes chansons…

Venons en à sa Porsche. Achetée en septembre 1968, sa 356 C 1600 Cabriolet se présentait initialement avec une peinture Pearl White. Néanmoins, il était de coutume dans ces années hippies de customiser la carrosserie, John Lennon avait fait de même en 1967 avec sa Rolls-Royce Phantom V conservée de l’époque Beatles.

C’est un ami artiste, Dave Richards, qui rendit cette Porsche unique, psychédélique. L’ensemble représente d’une certaine manière « l’histoire de l’univers » avec couleurs vivres, papillons, méduses, arc-en-ciel, champions, soleil farceur ainsi qu’un portrait de la chanteuse-guitariste et des acolytes du Big Brother and the Holding Company.

Erreur d’appréciation

Contrairement à d’autres anciennes voitures de star, cette Porsche 356 C 1600 Cabriolet a accompagné Janis Joplin et contribué à sa légende dans les alentours de San Francisco. La chanteuse la conserva jusqu’à sa mort, le 4 octobre 1970 (overdose d’héroïne dans un hôtel de L.A). C'est la famille qui récupéra la voiture avant de la confier à l’ancien manager de Joplin, Albert Grossman. Le descriptif de RM Sotheby’s raconte que Grossman l’a prêté à divers amis et clients à New-York avant que Michael et Laura Joplin ne récupèrent la voiture en 1973. Dans l’Ohio, la famille Joplin réalisa une restauration de la voiture, notamment du moteur. La famille Joplin en conserva l’utilisation jusqu’à une restauration complète, y compris de la carrosserie, à Denver. Oui la livrée psychédélique fut effacée.

Plus chère que la Bentley de Keith Richards ?

Au début des 1990, la famille prend conscience de l’erreur commise. La famille Joplin contacte des artistes nommés Jana Mitchell et Amber Owen. Elles travaillent à recréer l’oeuvre de Dave Richards à partir de photographies.

En 1995, cette pièce de collection rejoint Cleveland et le Rock and Roll Hall of Fame où elle était admirée jusqu’à cette mise aux enchères de ce soir à New-York. La maison RM Sotheby’s l’estime entre 400 000 et 600 000$ (364 000 - 547 000€).

L’atmosphère électrique des enchères occasionnera-t-elle un prix de vente supérieur à la Bentley S3 Continental Flying Spur « Blue Lena » (et sa cachette à drogue) de Keith Richards adjugée le week-end dernier pour plus d’un million d’euros ?

Avec RM Sotheby's


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires