Blog auto > Buzz et insolite > Un grand bras d’honneur à B.Obama : Le Coal Rolling

Un grand bras d’honneur à B.Obama : Le Coal Rolling

Un grand bras d’honneur à B.Obama : Le Coal Rolling
23/09/2014

L’été dernier, la mode du coal rolling a littéralement explosé aux États-Unis. Sauf que derrière l’expression « charbon roulant » se cache une pratique politique, idiote et dangereuse.

Chez nous, lorsque des gens ne sont pas content de la politique menée par le Président, ils gueulent, ils manifestent, ils boycottent… tout au plus ils mettent le feu à des infrastructures publiques. Mais aux États-Unis, la politique menée par Barack Obama conduit parfois à des agissements autrement plus violents et absurdes ! Cela s’appelle le coal rolling (charbon roulant), une nouvelle mode qui consiste à trafiquer son pickup truck turbo diesel afin qu’il rejette, sur commande, un maximum de suie et de fumée noire sur tout ce qui ressemble à un sympathisant écologiste (ou démocrate) : Conducteur de voiture hybride, cycliste, piéton… Une violence qui frappe sans prévenir tout ceux qui pourraient soutenir la politique de Barack Obama et son plan contre le réchauffement climatique. Ce dernier contient une batterie de mesures fiscales visant à favoriser les énergies propres au détriment des énergies fossiles. Fidèle à ses principes protectionnistes, l’opposition républicaine fustige un plan qui, selon eux, mettrait à mal l’industrie et les emplois américains. Quant au coal rolling, ils minimisent cette mode quand ils ne le justifient pas.

Ce grand et beau pays de la liberté !

Ouvertement Républicains (et très à la droite du parti), ces personnes partagent sur les réseaux sociaux leurs exploits. Certains insistent sur le droit absolu de bricoler sa voiture comme ils l’entendent, d’autres sur le caractère « cool » d’un tel acte en dépit du bon sens. Certains adolescents écervelés allant jusqu’à volontairement se mettre la tête face à la sortie d’échappements ! Le droit absolu de bricoler sa voiture vous a peut-être surpris ? Effectivement, aux États-Unis, vous pouvez faire ce que vous voulez à votre voiture pourvue qu’elle roule sur des chemins privés. La propriété privée c’est sacrée aux États-Unis et garantie par la Constitution. C’est pour cela que n’importe qui peut s’acheter un kit de modification (moteur, échappements et commande) pour quelques centaines ou milliers de dollars au même titre que des armes à feu et des munitions.

Le coal rolling est illégal et dangereux.

Si polluer à outrance n’est pas illégal sur un chemin de terre privé, il l’est sur la voie publique. Le 8 juillet dernier, l’Agence de Protection de l’Environnement (ou EPA) a précisé que ce contournement des contrôles de pollution est contraire à la loi. « La pollution des pots d’échappements, en principe retenue par des technologies qui réduisent les émissions, contient des suies et des composés chimiques responsables de morts prématurées, de l’asthme et d’autres impacts dangereux pour la santé ». Des impacts à long terme, mais également sur l’instant puisque la visibilité s’en trouve fortement compromise ! Quid d’un coal rolling dans un virage ? À l’approche d’une intersection ? Sauf que l’échelle de sanctions restent à déterminer… On peut néanmoins penser qu’un jour, quelqu’un attaquera en justice pour tentative de meurtre. À moins qu'un tragique fait divers ne sanctionne toute cette bêtise. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires