Blog auto > Buzz et insolite > Un policier trompé par l’écran tactile d’une Tesla Model 3

Un policier trompé par l’écran tactile d’une Tesla Model 3

Un policier trompé par l’écran tactile d’une Tesla Model 3
02/10/2018

Voici une étonnante vidéo apparue ce week-end nous montrant un contrôle de police. La personne au volant de sa Tesla Model 3 doit expliquer au policier que son écran tactile central n’est pas un ordinateur posé sur la planche de bord.

« Vous n’avez pas le droit d’avoir un ordinateur à cet endroit-là monsieur ». La remarque a de quoi être surréaliste pour cet automobiliste, un certain Jon Hall. Sauf que le policier est sérieux. Il semble croire que le gigantesque écran tactile horizontal de la Tesla Model 3 est en réalité un ordinateur posé ici par le conducteur. « Vous pouvez avoir un GPS », ajoute-t-il, « mais rien d’autre ». Et le conducteur de poliment expliquer à l’officier que cet écran tactile de 15 pouces est fourni avec la voiture. « Je ne peux pas l’enlever » insiste Jon. Cet écran permet effectivement de contrôler l’ensemble des équipements tels que la climatisation, la musique… en plus du GPS. 

Expliqué sans élever la voix, le policier reconnait rapidement son erreur et demande à en savoir plus. Le conducteur s’oblige, lui explique que cet écran permet de gérer également les réglages de conduite... Il n’a pas pour autant précisé qu’avec la mise à jour Tesla V9.0, il a désormais accès à jeux Atari tels que Pole Position, Tempest ou Missile Command. Certainement pour ne pas gérer de confusion… D’autant que ces jeux ne peuvent être lancés qu’à l’arrêt. Tout est bien qui finit pour Jon Hall comme pour le policier désormais à la page.

Jurisprudence Tesla ?

Si la réflexion du policier est déroutante et pointe un manque de connaissances ou d’intérêt pour les nouvelles technologies, il n’empêche qu’il n’est pas totalement dans le faux. Avec les premières Tesla Model S, certains conducteurs ont eu le mauvais réflexe d’ouvrir ordinateur, smartphone ou lecteur DVD portable sur les genoux ou la planche de bord lorsque la fonction Auto Pilot est activée. Un tel comportement a été souligné dans un premier accident mortel en 2016. S’agissant de la France, il convient de rappeler ce qui est prévu par le Code de la Route (Art R412-6-2) pour « un appareil en fonctionnement doté d’un écran ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation » : Un retrait de 3 points en plus d’une amende pour attendre les 1 500 euros et de la confiscation du matériel.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires