Blog auto > Buzz et insolite > Land Rover > Victoria Beckham recadrée par le directeur du design de Land Rover. Et alors ?

Victoria Beckham recadrée par le directeur du design de Land Rover. Et alors ?

Victoria Beckham recadrée par le directeur du design de Land Rover. Et alors ?
24/07/2017

Cinq ans après les faits, les déclarations de Victoria Beckham lors du lancement de son édition spéciale de l’Evoque font de nouveau polémique. Une tempête dans un verre d’eau aiguisée par la disette estivale d’informations.

Lancée par le Mail on Sunday, un media anglais connu pour des informations aussi fiables et fumeuses qu’une Traban usée, l’histoire possède les ingrédients d’une tragédie susceptible de séduire en temps de disette médiatique le journaliste à sensation avide de polémique. Mettez un zeste de jeune ambitieuse habituée aux déclarations sans fond de la presse fashion, ajoutez un roi du design automobile en fin de carrière, épicez le tout d’une déclaration fracassante et vous tenez une histoire qui fera le tour du web. Retour sur les faits.

Pour l’édition dominicale du Daily Mail, Gerry McGovern, le directeur du design de Land Rover, se serait agacé lors d’un événement public début juillet du rôle que Victoria Beckham s’est attribué lors du lancement en 2012 de l’édition spéciale en son nom de l’Evoque en déclarant “J’ai conçu une voiture que je veux conduire, une voiture que je pense David voudrait conduire.” Emportée par l’événement, l’ex Spice Girl était sortie de son script et avait tenu des propos qui dépassait sa pensée selon McGovern. “Elle n’a pas conçu cette voiture … j’ai oublié plus que cette femme ne saura jamais sur le design [automobile] - devenir designer automobile prend des années,” aurait-il précisé.

Une édition spéciale de l’Evoque produite à 200 exemplaires

La guerre des petites phrases tend à oublier que l’objet du délit est une édition spéciale limitée à 200 exemplaires du SUV compact de Land Rover. Lancée en 2011, l’Evoque avait été qualifiée de “sac à main roulant” par quelques langues acerbes. Pour la version en son nom, Victoria Beckham s’est contentée de proposer un stylisme essentiellement à l'intérieur du modèle. Posh a introduit des reflets or/rose sur les grilles, une sellerie en cuir clair ou de luxueuses garnitures en Mohair. Une personnalisation digne de Pimp my Ride qui n’a que peu de choses à voir avec le design automobile.


Pour ce qui est de l’ambition affichée de plaire à son mari autant qu’à elle-même, il semble que la fashionista ai échoué dans les grandes lignes. Lors de sa mise en vente sur le marché de l’occasion, l’Evoque de l’ex chanteuse affichait, selon Hello Magazine, moins de 2 000 kilomètres au compteur en trois ans.


À propos de l'auteur

Pierre Marie Coupry

Pierre Marie Coupry

Commentaires