Blog auto > Conseils > 10 conseils pour survivre à un (long) voyage avec vos enfants

10 conseils pour survivre à un (long) voyage avec vos enfants

10 conseils pour survivre à un (long) voyage avec vos enfants
25/06/2014

Samedi 5 juillet, premier week-end des vacances. Des milliers d’estivants prennent les routes du soleil et de la mer. Mais au bout de 8 heures de route, d’embouteillages et de soleil qui cogne, vos nerfs sont soumis à rude épreuve. D’autant qu’en arrivant il faudra faire les courses… Et si vous vous êtes bien répartis les tâches avec votre conjoint, vos enfants sont intenables à l’arrière, ciselant un peu plus votre patience à chaque « c’est quand qu’on arrive ». 

Comme le stress au volant provoque une conduite plus agressive au risque d’un accident, de vos points et de votre consommation, voici 10 conseils pour tranquilliser vos voyages.

Vivre avec son temps, les DVD !

Cela parait comme LA solution miracle ! Une installation dvd dans les appuis-tête des sièges avant avec prises Jack et casques audio pour assurer le silence. À vous d’assurer une programmation plaisante. Dès lors vous n’avez plus qu’à profiter de la route. Et puis suivant les modèles, vous pouvez ajouter la télévision, une console de jeux… Un smartphone ou une tablette peut tout à fait remplir cette mission avec un seul enfant.  

Le + : Vous êtes le grand maître du silence et de la radio (avec votre conjoint).

Le - : Un investissement qui démarre aux alentours de 200 euros (à faire soi-même si vous êtes bricoleur), bien davantage en ayant recours à un professionnel.

À l’ancienne, comptez et nommez !

C’est un petit jeu de patience auquel on a tous joué étant enfant. Compter les voitures par couleur, par marque, par plaques d’immatriculation… évitez par dépassement !

Le + : Cela permet de travailler les bases du calcul avec les petits.

Le - : Vous ne tiendrez pas 8 heures comme ça.

En chantant

En vous équipant au préalable, vous pouvez occuper vos enfants avec des chansons et une play-list dédiée. Profitez-en pour organiser des jeux de mémoires selon l’âge de vos chers et tendres (blind test, finir les paroles…).

Le + : Chanter tous ensemble est forcément un moment agréable.

Le - : L’intégrale de Guns N’ Roses, ça sera pour une autre fois.

Des devinettes

Glissez vous dans la peau de personnages et faîtes les deviner à vos enfants, puis à leur tour. Incluez du ni oui, ni non, des thématiques cinéma, musique ou contes si possible. Profitez en pour faire, l’air de rien, un petit point sur les acquis en histoire, français, maths, anglais…

Le + : Amusement garanti, les kilomètres vont défiler !

Le - : N’oubliez pas la route.

Attention aux livres

Certes, le petit dernier de 9 mois ne devrait pas avoir trop de soucis avec un livre en tissu qui sera copieusement mâchouillé avant dodo, mais avec les moyens et les plus grands, les livres et les BD peuvent nourrir une certaine tranquillité sur la route des vacances. Optez pour du visuel et des caractères assez épais.

Le + : Encore mieux si c’est une surprise.

Le - : À éviter si la route est sinueuse…

Les assommer pendant le plein d’essence.

Certes un grand coup de masse, ça défoule. Mais aux dernières nouvelles, assommer ses enfants n’est toujours pas autorisé par loi ! Alors comme toutes les deux heures, la pause s’impose, faîtes en sorte d’emmener vos enfants se défouler sur les airs de jeux. Cela vous permettra de vous reposer et peut-être qu’avec un peu de chance, en remontant en voiture, ils sombreront dans une miraculeuse sieste.

Le + : Vous pouvez préméditer votre action en vous rendant sur les sites des sociétés d’autoroute qui vous indiquent les airs de repos les plus appropriés aux enfants.

Le - : Le retour dans la voiture peut s’avérer délicat.

Cahier de coloriage ou de vacances.

Si vous disposez de tablettes derrière les sièges avant ou même sur les genoux des enfants, les cahiers de coloriage sauront ménager quelques temps vos nerfs. Et si vous parvenez à inclure un cahier de vacances vous faîtes coup double.

Le + : Disponible dans la moindre station-service à des tarifs très abordables.

Le - : C’est fou tout ce qu’un enfant de 3 ans peut faire comme dégâts avec un feutre…

Du compromis.

Petits ou grands, il est important d’accepter quelques jouets de vos enfants, en plus du doudou. Privilégiez ceux qui ne font pas de bruit, sans vous formaliser. Quitte à avoir plein de miettes sur la banquette, ajoutez des petits grignotages. Néanmoins, ce n’est pas en empilant les jouets et les pom’potes que votre voyage se passera pour le mieux…

Le + : Vous rendez positives les premières expériences auto à vos enfants.

Le - : Le rangement/nettoyage après.

Mettez-les au volant !

À l’arrêt, entendons-nous bien ! Très tôt nos enfants sont fascinés par les commandes, l’autoradio, le bouton warning et bien-sûr le volant ! Profitez-en pour le lui faire découvrir à l’occasion d’une pause, sur vos genoux. Nommez les divers instruments, racontez à quoi cela sert.

Le + : Vous implantez profondément la fibre automobile !

Le - : Il faudra recommencer à faire wroom-wroom… souvent !

Des mini-jeux.

Idéal dès 5-6 ans, vos enfants jouent ensemble à des jeux de cartes ou des versions réduites de jeux de société aimantés, l’accoudoir central de la banquette arrière étant une formidable table de jeu (si vous avez).

Le + : Ils jouent ENSEMBLE.

Le - : L’espérance de vie de ces jeux dépasse rarement un aller-retour, voir un aller. 

Surtout, si vous avez des conseils ou des petits trucs infaillibles pour occuper vos enfants en voiture, partagez-les avec nous en commentaire !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires