Blog auto > Conseils > 5 conseils pour être vigilant sur l’état de vos pneus

5 conseils pour être vigilant sur l’état de vos pneus

5 conseils pour être vigilant sur l’état de vos pneus
17/11/2016

Cela n’a échappé à personne, l’automne est bien là. En plus des températures frisquettes, la visibilité devient moins en moins bonne et la route de plus en plus glissante. D’où la nécessité d’avoir des pneus en bon état.

Il n’y a pas vraiment de bonne saison pour avoir des pneus usés ou en mauvais état, mais reconnaissons qu’à l’approche de l’hiver, ce n’est vraiment pas le moment ! Il pleut de plus en plus, on y voit de moins en moins, la chaussée devient grasse avec toute cette eau, ces feuilles mortes et de l’entretien relatif de la voirie. Un bon conducteur est aussi un conducteur qui a confiance en sa monture et de rappeler que les 4 pneus sont toujours les seules surfaces qui lient votre voiture au sol. D’où la nécessité de veiller à leur état et d’anticiper leur changement.

1 - Les pneus hiver…

Insistons encore sur l’importance des pneus hiver qui ont démontré tout leur intérêt dès une température positive de 7° ! Oui, les citadins se demandent toujours comment stocker les gommes saisonnières. Sachez que de plus en plus de concessionnaires et de garagistes proposent aujourd’hui de vous les garder (pour un tarif très abordable, voire gratuitement) et d’effectuer la pose eux même en plus d’un petite vérification de saison.

2 - Le test à 2 euros.

Enseigné dès l’apprentissage du code de la route, le test de la pièce de 2 euros permet de contrôler si les sculptures de vos pneus ont bien un minimum de 1,6 millimètre de profondeur, c’est la loi ! Prenez une pièce de 2 euros, glissez là entre les rainures des pneus. Si vous apercevez la partie argentée c’est que ce pneu est trop usé ainsi que celui à l’autre bout de l’essieu. N’hésitez pas à répéter le test à plusieurs endroits. Il existe aussi des témoins d’usure. Situés au fond de la rainure, la bande de roulement doit ne pas être à son niveau. Les témoins d’usure sont signalés sur le côté du pneu par des petits symboles. Selon les fabricants, il peut s’agir d’une flèche, d’un bibendum, des lettres TWI (pour Tread Wear Indicator)…

3 - Une fois par mois

Idéalement, il convient de tester la pression de vos pneus une fois par mois. À froid. N’oubliez pas la roue de secours ! Dans tous les cas, un contrôle est nécessaire avant un long voyage. Vous en profiterez également pour remarquer des éventuelles déformations, déchirures ou plats qu’il faudra montrer à un professionnel, d’où l’importance de ne pas effectuer ce contrôle la veille du départ !

4 - Adaptez-vous à votre chargement

Dans la portière côté conducteur, à l’intérieur de la trappe à carburant, dans la boite à gants ou tout simplement dans le manuel d’utilisation, le constructeur de votre voiture vous indique les valeurs de pression des pneus en fonction de votre chargement. Ainsi, il convient d’ajouter un peu de pression si vous ajoutez un coffre de toit, tractez une remorque ou si vous êtes tout simplement plus lourd que d’habitude… Par exemple, lorsque vous partez avec toute votre famille au ski.

5 - N'oubliez pas les freins !

Si tout le monde peut contrôler l’état d’usure des pneus, le contrôle du freinage demande davantage de formation. Notez néanmoins qu’un jeu de plaquettes est à changer tous les 30 000 kilomètres, que les disques se changent environ tous les 80 000 kilomètres pour une voiture roulant peu sur autoroute. Faites attention au rodage des nouvelles plaquettes. Cela peut prendre entre une et deux semaines selon que vous rouliez en ville ou davantage sur autoroute. Côté tambour, un contrôle est suggéré tous les 25 000 kilomètres, mais il est préconisé de changer les mâchoires tous les 50 000 kilomètres.

Il est recommandé de faire effectuer une vidange du circuit de freinage tous les 50 000 kilomètres (ou tous les 2 ans). Si la manipulation peut être réalisé par un bricoleur du dimanche, un professionnel veillera tout particulièrement à ce qu’aucune bulle d’air n’entre dans le circuit. Enfin, contrôlez ou faîtes contrôler le niveau de liquide de frein tous les 20 000 kilomètres. Ces délais seront à raccourcir si vous empruntez régulièrement l’autoroute. D’où l’importance d’un carnet d’entretien particulièrement complet…

Et aussi : 5 conseils pour rouler en hiver


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires