Blog auto > Conseils > Les phares, symbole du bien voir et être bien vu !

Les phares, symbole du bien voir et être bien vu !

Les phares, symbole du bien voir et être bien vu !
25/10/2017

La durée des journées ne cesse de décliner en cette fin octobre. En plus nous passons à l’heure d’hiver ce week-end. Du coup, on s’est dit que c’est le bon moment pour vérifier la bonne portée de nos phares.

Selon la doctrine fondamentale du bien rouler ensemble, il convient de bien voir et d’être bien vu. Ainsi, les phares ont un rôle prépondérant à la nuit tombée, tôt le matin ou tout simplement par mauvais temps. Le bon ajustement des optiques est une des figures imposée par le Contrôle Technique de même qu’un défaut relevé par les forces de l’ordre peut entrainer une amende de 68€ comme l’indique l’article R313, alinéa 3 du code de la route (même si la pédagogie est en général de rigueur). Pourtant, aveugler l’automobiliste que vient de face peut avoir des conséquences dramatiques.

Le cadre légal des feux de route et de croisement.

Sans grande surprise, les feux de route comme de croisement répondent à un cadre légal défini au niveau européen. Ainsi, deux directives de 1976 et 1997 imposent aux constructeurs (et équipementiers) ne pas faire n’importe quoi tandis qu’une directive de 1989 définit les critères d’homologation des dispositifs d’éclairage. On y apprend par exemple que l’intensité lumineuse maximale autorisée des feux de route est de 225 000 candera (ou cd) mais aussi qu’il n’y a pas de spécification de largueur ou de hauteur maximale. Concernant les feux de croisement, la loi européenne est un peu plus stricte avec un positionnement situé entre 50 et 120 cm par rapport au sol. Mieux, les feux de croisement se doivent d’être écartés d’au moins 60 cm et situés au plus à 40 cm de l’extérieur (hors tout) du véhicule.

Un contrôle au moins une fois par an

Très honnêtement, nous aurions pu vous parler de ces manipulations à 10 mètres d’un mur afin de régler ses phares « home made ». Nous préférons vous conseiller de faire appel au régloscope (ou réglophare) d’un professionnel de l’automobile. Une manipulation qui n’est pas bien longue et qui peut être intégrée dans le processus d’une révision classique, d'un entretien courant ou d’un changement de pièce. Par ailleurs, ne touchez jamais à des phares xénon ! Leur réglage ou remplacement est une opération délicate, exécutée par des techniciens spécialement formés, notamment afin de contrôler de tensions électriques de parfois 20 000 volts !

Illustrations : Opel Media et LaDepeche.fr


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires