Blog auto > Conseils > Portrait robot d’une voiture de jeune conducteur

Portrait robot d’une voiture de jeune conducteur

Portrait robot d’une voiture de jeune conducteur
26/06/2014

Ce matin, le courrier ne contenait pas que des mauvaises nouvelles. Il y avait aussi le verdict de l’examen de la conduite de votre aîné. Il est reçu ! Reste à lui trouver sa première voiture.

Par les temps qui courent, c’est une très bonne nouvelle que votre enfant ait obtenu son permis de conduire du premier coup. En cas d’échec, les incertitudes sur l’obtention d’une nouvelle date et les heures de conduite à payer… Pas de doute, il aurait eu son permis à Noël ! D’autant que son permis, il se l’est payé tout seul en rinçant des assiettes et déballant des cartons à pas d’heure sur la place du marché. Cette fierté sur son visage n’a pas de prix.

Le regard froid de votre assureur

Les premiers tours de roues de jeunes conducteurs ont de nombreux points communs. Une conduite trop académique, parfois en dépit du bon sens, et une appréhension aléatoire des espaces occasionnant bosses et rayures. C’est pourquoi il ne sert à rien d’investir dans une voiture neuve, que ce soit vous, vous deux ou lui seul. La décote sera brutale et la revente difficile dès lors que l’acheteur apprendra qu’un gamin « a massacré l’embrayage ». Et puis, il y a l’assurance ! Une voiture neuve sera plus chère à assurer. S’ajoutent d’autres facteurs évidents comme l’inexpérience du conducteur et sa tranche d’âge 18-25 ans qui constitue le plus important contingent de la mortalité routière. Et puis une voiture neuve ou très récente peut être volée ! Bien-sûr, il y a la possibilité de prendre la voiture à votre nom et d’ajouter Junior en conducteur secondaire, mais cela revient à reculer pour mieux sauter… Bien-sûr, le réflexe naturel serait de se tourner vers son assureur ou son courtier, mais n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et comparer les prix. Ce n’est pas parce que vous être dans la même agence depuis 20 ans que votre fils (ou fille) aura la prime d’assurance la plus intéressante du marché.

Quelle voiture pour un jeune conducteur ?

Facile à assurer, à conduire et ne craignant ni les bosses, ni les rayures une voiture de jeune conducteur a tout de la voiture d’occasion de deuxième ou troisième main. Faut-il pour autant opter pour une poubelle bonne pour la contre-visite dans un an ? Non. Il convient de réaliser un savant mélange entre budget, nécessité et tempérament du jeune conducteur. Et si l’ensemble des citadines (Twingo, 207, Polo, Punto…) semble parfait pour un jeune conducteur, le feeling et le budget seront seuls juges. Le plaisir, ce sera pour plus tard !


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires