Blog auto > Conseils > Voyager avec son chien

Voyager avec son chien

Voyager avec son chien
30/07/2015

À la veille du grand chassé-croisé de l’été, voici quelques conseils sur la cohabitation avec votre animal de compagnie pour davantage de sécurité.

Par plaisir ou nécessité, décision fut prise de partir en vacances avec le chien. Après tout, lui-aussi a droit au changement d’air ! Sauf que votre animal n’est pas libre d’aller et venir dans l’habitacle. Si la loi n’est pas explicite sur le sujet, soulignons les articles R412-1 et R412-6 du code de la route. Le premier indique que « tout conducteur ou passager d’un véhicule à moteur doit porter une ceinture de sécurité homologuée… » Le second précise que les possibilités de mouvement du conducteur et son champ de vision « ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers ». Autrement dit, la loi indique implicitement qu’un animal peut être considéré comme un passager et qu’il doit être attaché. Après recherches sur le net, il ne m’est pas apparu de cas d’amende pour non port de la ceinture de sécurité par Truffe, Labrador de 9 ans !

Un projectile dangereux

Selon les mêmes arguments qui ont imposé la port de la ceinture pour tout le monde à l’avant comme à l’arrière (en 1990), un chien peut devenir un projectile funeste en cas de choc ou de freinage d’urgence. Ses blessures peuvent être considérables, les vôtres aussi ! En effet, à 50 km/h, le poids de Truffe est multiplié par 25, soit 750 kg qui vous arrivent dans le dos !

Les fausses bonnes idées

Certains maîtres n’hésitent pas à enfermer leur chien dans la malle de leur voiture. Un geste inapproprié puisque le chien peut, dans le noir, souffrir de claustrophobie et manquer d’oxygène. Autre mauvaise idée, nourrir le chien quelques minutes avant le départ. Si l’on peut estimer que la digestion aidera l’animal à rester calme, la climatisation et/ou les remous de la route peuvent déclencher vomissements, voire diarrhées.

Véritable Madeleine de Proust pour beaucoup, laisser son chien passer sa truffe par la fenêtre en roulant et également une mauvaise idée. Si le caractère dangereux de la manoeuvre est évidement, sachez également que les chiens ont des rétines fragiles et peuvent rapidement souffrir de conjonctivites.

Quelles solutions ?

Des solutions existent afin de protéger votre chien en voiture. Les plus petits peuvent aisément s’installer dans un couffin retenu par la ceinture de sécurité. L’ensemble permet un meilleur équilibre des zones de pression au freinage. Pour les bêtes les plus imposantes, des harnais fixés à la ceinture de sécurité sont disponibles à des prix raisonnables. Il reste le moyen le plus sûr, c’est pour ça que des variantes sont disponibles pour (gros) chats. Dernièrement, Skoda a présenté une espèce de grand cocon fixé sur les appuis-tête.

À défaut, un cage aménagée dans le coffre peut s’avérer efficace de même que caler l’animal dans les jambes du passager avant pour un voyage assez court. L’essentiel est de bien connaître son animal : Zen, excité, angoissé ?

Sachez que par défaut votre assurance ne prend pas en charge les soins pour votre animal. Des options existent néanmoins entraînant un surcoût entre 10 et 20€ suivant les assureurs. Enfin, comme pour les humains, toutes le deux heures, la pause s’impose ! Balade et hydratation sont nécessaires. Comme pour un enfant, ne laissez jamais votre animal de compagnie enfermé dans une voiture en plein soleil. La température peut rapidement atteindre les 50°.

N'hésitez pas à partager vos conseils, trucs et astuces en commentaires !

Cuir ou tissu, l’impossible choix ?


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires