Blog auto > Essais > Audi > Essai Audi Q2 : Inclassable, vraiment ?

Essai Audi Q2 : Inclassable, vraiment ?

Essai Audi Q2 : Inclassable, vraiment ?
23/11/2016

Avec le Q2, Audi s’aventure presque seul sur le segment sur SUV urbain premium. Nouveau modèle, il se présente comme un vent de nouveauté au sein de la gamme aux anneaux. D'ailleurs, les premières semaines de carrière sont excellentes. Essai.

Des retours glanés ici ou là, le lancement en France du Q2 est un succès. On pourrait même dire au-delà des espérances. De notre côté, nous avons également ressenti un fort intérêt pour cette pure nouveauté Audi au regard de l’audience rencontrée par nos publications sur le sujet. Pourquoi une telle attente ? Il apparait qu’il n’y a pas qu’une seule raison, mais celle d’un véhicule venant semer la zizanie dans le segment très prisé des SUV urbains semble importante. Le Q2 va nécessairement donner un coup de vieux aux leaders du segment, les Captur et 2008. Pour autant, ce ne sont pas des concurrents directs. Rien qu’à voir la grille des tarifs.

Le Q2 n’a qu’un seul concurrent, c’est le MINI Countryman. D’ailleurs la nouvelle génération débutera sa carrière en mars prochain, avec notamment une version hybride rechargeable absente pour l’instant côté Audi.

La nouvelle terreur du centre-ville ?

On peut reprocher à Audi de peu faire évoluer le design d’un renouvellement de modèle à un autre. En ce qui concerne le Q2, les gens d’Ingolstadt partaient d’une feuille blanche. Enfin presque. La plate-forme MQB (inaugurée par la Golf VII) est de rigueur et le style est indubitablement celui d’une Audi avec davantage d’arrondis. Cela rend cette voiture plus humaine. J’aime le soucis du détail bi-ton du Blade aluminium mat (une option à 230€) et le regard souriant. Bref, une Audi qui suscite de la sympathie. Pas un qualificatif usuel pour la marque aux anneaux ! Dans les rues de Châtellerault, cette impression fut confirmée. Jeunes et moins jeunes remarquent cette voiture dans le flot de circulation. Les piétons traversent plus lentement, les gens installés aux terrasses de café me fixent du regard. Ce qui est dommage, c’est que le Q2 ne devrait pas déroger à la règle des couleurs discrètes. Du noir ou du gris (Daytona Nacre à 800€) comme ce fut le cas du modèle que m’a prêté Olympe auto Poitiers*. Quitte à vous offrir un Q2, assumez ! Optez pour le jaune Vegas Uni (à 415€), le rouge Tango métallisé (à 800€) ou encore le bleu Ara Cristal (à 1 215€ tout de même) !

Et dedans ?

La finition S-Line, les jantes Audi Sport All 5 branches Rotor (à 1 420€), le volant sport multifonctions associé au Virtual Cockpit… ce Q2 opère une véritable opération séduction ! Mais la surprise est ailleurs, elle est dans l’habitabilité. On y est bien à l’avant comme à l’arrière, même lorsqu’on est grand comme moi grâce à une belle hauteur sous plafond. Bonus, 405 litres de volume de coffre sont préservés et on jurerait qu’il y a plus ! La polyvalence de cette automobile saute aux yeux. On pourra affronter le quotidien, les courses, les enfants et même un départ en vacances. Après tout, c’est ce qu’on lui demande mais la mission est largement remplie.

Seulement un bon coup marketing ?

Confortable et même aérien, ce Q2 se révèle une excellente voiture. La conduite en centre-ville est agréable grâce aux avantages d’un SUV. Position de conduite haute, souplesse de la direction, visibilité à l’avant et sur les côtés. Un peu moins à l’arrière. Les irrégularités de la chaussée sont correctement absorbées. Bref, cette voiture est agile. Avec sa motorisation 2,0l TDI de 190 chevaux quattro associée à sa boîte séquentielle S tronc 7, ce Q2 a naturellement envie de se dégourdir les roues. J’y retrouve du tempérament sans pour autant parler de sportivité. Du moins, pas sans modifier en conséquence le Drive Select. Cela n’empêche pas de constater une insonorisation soignée et peu de vibrations.

Alors que j’étais sur le retour de mon essai, je me suis surpris à me demander si ce Q2 n’allait pas cannibaliser une partie de la clientèle de l’A3 Sportback. Tout en changeant de volume, ce Q2 répond globalement à toutes les conditions d’agréments de conduite et d’habitabilité pour ceux qui ne sont plus trop loin de passer à un véhicule plus familiale sans pour autant vouloir s’enfermer dans une bétaillère…

Modèle essayé : Audi Q2 TDI 190 ch S Tronic 7, Quattro, S-line avec notamment Pack extérieur S Line (1 550€), Pack Navigation Advanced (1 440€), AudiAdaptive Cruise Control avec Stop & Go (780€), système Open Sky (1 125€), sellerie alcantara/cuir (795€)… Prix : 53 490€. 


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires