Blog auto > Essais > Audi > Essai Audi SQ5 : Bête de route !

Essai Audi SQ5 : Bête de route !

Essai Audi SQ5 : Bête de route !
26/09/2017

Avec son V6 TFSI 3,0l bi-turbo de 354 chevaux et 500 Nm, l’Audi SQ5 a du tempérament à revendre. Aussi confortable que high-tech et performant, il reste très élitiste.

Dans la foulée de la commercialisation du nouveau Q5, Audi n’a pas trainé à lancer la version la plus nerveuse. Si l’on fait fi de l’aspect financier, le SQ5 a tout de la voiture idéale ! Puissance, lignes agressives et statutaires, gadgets techno, confort et même 550 litres de volume de coffre avant de rabattre la banquette. En plus, le V6 BiTDI est remplacé par un V6 BiTFSI essence en association avec la boîte Tiptronic à 8 rapports. C’est plus flatteur mais la consommation augmente sensiblement ! 17l/100 km à 130 km/h sur autoroute, avec le régulateur de vitesse. Glouton comme engin !

Le genre de véhicule où l’on ne ressent pas la vitesse

Après une prise en main rapide du SQ5 prêté par Olympe Auto, à Poitiers, je suis allé sur l’autoroute A10. De quoi me permettre de confirmer qu’il faut bien moins de 6 secondes pour formaliser le 0 à 100 km/h (5,4 officiellement) et apprécier la sonorité de l’échappement en mode sport ! Sur des kilomètres de lignes droites, le SQ5 prend des airs de limousine avec un confort étonnant grâce aux suspensions pilotées et la sellerie cuir/alcantara, une insonorisation parfaite, une ergonomie simplifié grâce au cockpit virtuel et toute la connectivité nécessaire pour faire passer le temps aux passagers. Le hic, c’est que le SQ5 fait partie de ces voitures qui ne donnent pas l’impression d’aller vite même lorsqu’on roule à 160 km/h. Le limiteur de vitesse en devient indispensable.

Sorti de l’autoroute, je me suis baladé sur les petites routes à travers champs. La suspension pilotée et la transmission quattro font un très bon travail et évite le roulis, surtout si l’on active le mode confort. Seul bémol, le freinage semble perfectible. Il faut dire que le SQ5 revendique 1 945 kg à vide !

Fiscalité encombrante

L’agrément de conduite de l’Audi SQ5 est rendez-vous, indéniablement. Le confort offert en fait par ailleurs un véhicule pour toute la famille où le pilote prendra un plaisir difficilement dissimulable. Le hic, c’est évidemment le tarif ! À partir de 75 000€ en plus des 9 660€ de malus écologique. Concernant le modèle essayé, il est proposé à 89 830€. À tarif, on dispose notamment des services Audi Drive Sélect, Connect, Tracking… du hayon électrique, des sièges Sport S, des jantes en aluminium coulé style 5 branches doubles en étoile de 20 pouces ou encore des phares à LED avec clignotants dynamique arrière dont je suis fan. Loin de passer inaperçu, l’Audi SQ5 n’a finalement que les défauts de ses qualités.


À propos de l'auteur

Benjamin Philippe

Benjamin Philippe

L'auto, c'est une passion, ma passion ! Rédacteur du blog Autosphere, je partagerai avec vous l'actualité automobile, vous ferai rencontrer nos métiers. Une expérience automobile enrichie, c'est un partage ! Faîtes moi part de vos histoires, nous les mettrons en valeur ! La voiture de mes rêves ? Celle pour y loger toute ma famille et mon labrador ou celle purement égoïste ?

Commentaires